Daniel : une lumière à Babylone

Séismes prophétisés

20 Mars 2011 , Rédigé par daniel-lumiere-a-babylone.over-blog.com Publié dans #Prophéties

Une semaine après les faits, peut-on commenter la catastrophe qui frappe le Japon, vue d’une perspective spirituelle et prophétique sans être indécent ? Malgré le caractère périlleux de l’exercice, il nous semble indispensable ici de rappeler quelques données tirées de la Bible et de l’actualité avant de lancer un appel. Car jamais, avant ces dernières semaines ou ces derniers mois, on n’a observé une telle concomitance entre autant de signes des temps sur un espace de temps aussi court.

Commençons par quelques informations : « Le séisme de magnitude 9 qui a frappé le Japon est le 5e séisme le plus fort qu’ait connu le monde depuis que les tremblements de terre sont enregistrés. Il a causé un déplacement de l’archipel du Japon de 2 mètres 40. Il a aussi fait bouger la Terre elle-même de 25 centimètres sur son axe [10 centimètres selon des experts italiens], réduisant la longueur de chaque jour dorénavant de 1,26 micro-seconde. L’énergie dégagée lors de ce séisme a été 180 fois plus importante que celle du séisme de 7,3 degrés qui avait frappé Hanshin, au Japon en 1995. »http://french.china.org.cn (informations de l’AFP)

« Il faut savoir que la plaque du Pacifique effectue des déplacements chaque année d’environ 83 millimètres, mais la secousse de vendredi [11 mars] a déplacé brusquement ces plaques. Sur la faille vous pouvez assister à des mouvements d’une amplitude de 20 mètres à partir de chaque bord. Concrètement, lors d’un tremblement de terre, le mouvement des plaques provoque un déplacement important de masses de roches et de terre, du coup la répartition du poids de la planète se modifie et sa vitesse de rotation s’en ressent ; et donc, dans ce cas-ci, le jour solaire aurait raccourci de quelques microsecondes. Imperceptible évidemment. L’an dernier, on avait assisté au même phénomène après le tremblement de terre au Chili. »http://www.rtbf.be

Le déplacement colossal de la plaque du pacifique, en subduction avec la place nord-américaine, s’opère normalement au rythme de 8 cm par an. Ici on relève des amplitudes de 20 mètres. Mettons 10 mètres, cela représente déjà une augmentation de 1250 %. A ce rythme là, il ne faudrait pas des millions d’années pour changer complètement la face du globe : à raison de 10 mètres par jour, la plaque pourrait théoriquement parcourir plus de 10 000 km en à peine 3 000 ans. Et le Japon ? La plaque a fait bouger l’archipel japonais de plus de deux mètres en 48 heures, soit 1,20 m par jour en moyenne ! Si elle continuait à ce train là, 3 000 ans suffiraient pour faire parcourir au Japon quelque 1 300 km (contre peut-être quelques mètres seulement au rythme actuel). De quoi bouleverser sérieusement cette région du globe. Mais, bon soyons sérieux, ce calcul n’a évidemment aucune pertinence scientifique puisque nous ne pouvons connaître de façon sûre la vitesse de ces mouvements dans le passé. Il n’empêche : on est en droit de se poser des questions quant à la nécessité de réviser nos échelles de temps dans nos théories scientifiques. Voir une infographie sur la tectonique des plaques.

Et dire que ces catastrophes ne sont probablement que de faibles échos de la grande catastrophe qui a emporté les dinosaures et formé des kilomètres cube de fossiles notamment de poissons ! Où sont-ils ceux qui ont prétendu que les couches géologiques s’étaient accumulées lentement, pendant des millions d’années ? Que sont leur théories face à des vagues de 15 mètres de haut pour un «simple» tremblement de terre (sans activité volcanique particulière associée) ? Où sont-ils, face à cet effroyable sinistre, ceux qui traitent le déluge universel de la Torah de récit légendaire ? Où sont-ils, ceux qui, se croyant les maîtres de la nature, ont exploité et construit sans tenir compte du temps et des lieux ? Si le seul mouvement d’une plaque a pu engendrer un pareil tsunami, que pourrait faire une catastrophe multifactorielle à l’échelle de la planète, catastrophe qui selon le récit inspiré, transmis par une tradition orale très fiable pendant des millénaires, aurait recouvert d’eau même les plus hauts sommets (de l’époque) ? Faut-il encore déifier la nature ou reconnaître enfin l’autorité du Créateur de la nature ?

Bien sûr, nous commentons ici un phénomène naturel, relevant de la tectonique des plaques. Néanmoins, vu la multiplication et l’amplification de ce genre de phénomène ces dernières décennies et globalement depuis un siècle, les croyants familiers des prophéties de Jésus (Matthieu 24 et Luc 21) ne peuvent s’empêcher de faire des rapprochements. Reprenons par exemple la prophétie telle que rapportée par Luc (tous les textes sont extraits de la Traduction oecuménique de la Bible) :

 

5Comme quelques-uns parlaient du temple, de son ornementation de belles pierres et d’ex-voto, Jésus dit : 6«Ce que vous contemplez, des jours vont venir où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit.» 7Ils lui demandèrent : «Maître, quand donc cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va avoir lieu ?»

Écoutons bien la réponse de Jésus, car il va associer habilement, dans un esprit typiquement sémite, deux niveaux de lecture : l’un concernant la destruction de Jérusalem par les Romains en l’an 70 (événement encore futur au moment où Luc et Matthieu rédigent leur évangile) et l’autre concernant les événements dramatiques précédant de peu le retour en gloire du messie Jésus, avec toutes les armées célestes (notre époque). Une prophétie hébraïque a en effet souvent plusieurs niveaux d’application possibles, comme nous allons en voir un exemple plus bas.

 

8Il [Jésus] dit : «Prenez garde à ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront en prenant mon nom ; ils diront : “C'est moi” et “Le moment est arrivé” ; ne les suivez pas.»

La PREMIÈRE chose que Jésus demande d’observer à ses disciples, c’est la prudence. Et aujourd’hui, cet avertissement est singulièrement d’actualité devant la profusion de délires «messianiques» et panthéistes qui fleurissent ici et là. D’ailleurs, curieusement, si vous tapez dans votre moteur de recherche : «Japon 2 m 40», un des premiers résultats qui apparaît est celui du blog «new age» intitulé : 2012, un nouveau paradigme. On trouvera de beaux exemples des doux délires rencontrés sur ce blog en suivant ce lien : Début de la 9ème Onde du Calendrier Maya.

Rappelons que près de 600 secousses sismiques ont été enregistrées sur la seule semaine qui vient de s’écouler, sur l’archipel du Japon. Serait-ce un effet secondaire imprévu de la « neuvième Onde d’évolution de la Conscience » du calendrier Maya ??? Cette catastrophe n’aurait-elle pas été permise par Celui qui soutient les mondes pour nous avertir de la fin imminente de nos civilisations ? N’est-ce pas une invitation à réfléchir sur nos priorités et sur le sens que nous entendons donner à notre installation sur cette planète ? La catastrophe japonaise n’est-elle pas une invitation, encore teintée de miséricorde et émaillée de miracles, à renoncer à faire de la technologie ou de nous-mêmes le dieu qui nous mettrait à l’abri de tout et nous donne l’illusion de tout maîtriser, même une réaction nucléaire ? Avons-nous déjà oublié Tchernobyl ??

Oui, aujourd’hui le gouvernement céleste, que Daniel a vu siéger en assemblée générale pour un jugement à la fin des temps, nous invite urgemment à délaisser ces divagations auto-divinisatoires pour reconnaître l’autorité du Créateur, seul Sauveur possible.

Oui le moment du salut est arrivé, mais ce salut n’est pas en nous : il vient de l’extérieur. Le travail sur soi est destiné à établir une collaboration durable avec le Sauveur pour maîtriser tout ce qui, en nous, s’oppose naturellement à lui. Ce travail n’est pas destiné à révéler le «sauveur» qui serait naturellement en nous. Clairement ce sauveur-là n’existe pas : si c’était le cas, il y a déjà des milliers d’années qu’on l’aurait remarqué, dès les premières civilisations babyloniennes, voire même dès le jardin d’Eden.

On trouvera néanmoins sur le blog 2012, un nouveau paradigme une remarquable intuition de la transmutation/ascension évoquée par saint Paul dans 1 Corinthiens 15.54 et 1 Thessaloniciens 4.17, mais vue depuis une perspective panthéiste dans l’article intitulé La ceinture de photons et la nouvelle conscience. Ceux qui, instruits par l’Esprit des prophéties bibliques, savent dans quelles conditions réelles, apocalyptiques, cette ascension aura lieu apprécieront les ressemblances et les différences entre les deux perspectives. Voir à ce sujet les commentaires d’une femme ayant été vraiment, elle, en contact avec un «niveau de conscience supérieur» dans Premiers écrits et L’histoire de la rédemption, ouvrages lisibles en français sur http://egwwritings.org/. On appréciera aussi les rapprochements possibles entre la perspective panthéiste présentée dans La ceinture de photons et la nouvelle conscience et les interprétations «évangéliques» post-millénaristes relatives à «l’enlèvement de l’Église» et d’autres graves erreurs d’interprétation prophétique semblables introduites en milieu «protestant» par les agents du Vatican. Les intérêts de la Papauté et de l’esprit spiritualiste new age se rejoignent. Ces deux forces marcheront main dans la main car elles réagiront de façon identique face aux phénomènes surnaturels annoncés par Jésus dans Luc 17 et dans le passage parallèle de Matthieu 24 et surtout dans l’Apocalypse de Jean. Mais Jésus continue :

 

«9Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne soyez pas effrayés. Car il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin.» 

Certes toute l’histoire de l’Occident chrétien et du Moyen-Orient est une longue série de guerres et de soulèvements des populations. Mais, aujourd’hui, l’intensification et la mondialisation de la circulation des informations, la multiplication de ces phénomènes et leur impact croissant au niveau mondial, la concordance et la concomitance de ces phénomènes politiques avec les autres signes annoncés par Jésus, donne un relief sans précédent à ces prophéties.


«10Alors il leur dit : « On se dressera nation contre nation et royaume contre royaume. 11Il y aura de grands tremblements de terre et en divers endroits des pestes et des famines, des faits terrifiants venant du ciel et de grands signes.»

Guerres, tremblements de terre, pestes (virales ou radioactives), famines, famines qui peuvent menacer même un pays maîtrisant la haute technologie comme le Japon, tout cela se produit à présent en même temps et avec une intensité croissante. Quant aux signes terrifiants venant du ciel, nous n’en avons eu jusqu’à présent que des signes avant-coureurs, comme le jour obscur de 1780. On peut néanmoins remarquer quelle anxiété anormale ont suscité ces dernières années les phénomènes d’alignement des planètes, ou tout simplement l’afflux d’informations résultant de l’augmentation des connaissances cosmogoniques, sans parler des intuitions remarquables des réalisateurs de cinéma, vrais reflets de nos peurs du moment, avouées ou non. Cependant, avant de revenir sur l’angoisse des nations, Jésus, souhaitant à la fois ménager et avertir ses disciples de ce qui les attend dans leur avenir proche, ouvre ici une longue parenthèse, sorte de flash back qui néanmoins aura aussi n’en doutons pas des applications secondaires à notre époque :


12Mais avant tout cela, on portera la main sur vous et on vous persécutera… 16Vous serez livrés même par vos pères et mères, par vos frères, vos parents et vos amis, et ils feront condamner à mort plusieurs d’entre vous. 17Vous serez haïs de tous à cause de mon nom ; 18mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. 19C’est par votre persévérance que vous gagnerez la vie [éternelle].

20Quand vous verrez Jérusalem encerclée par les armées, sachez alors que l’heure de sa dévastation est arrivée. 21Alors, ceux qui seront en Judée, qu’ils fuient dans les montagnes ; ceux qui seront à l’intérieur de la ville, qu’ils en sortent ; ceux qui seront dans les campagnes, qu’ils n’entrent pas dans la ville ! 22Car ce seront des jours de vengeance où doit s’accomplir tout ce qui est écrit.

En avertissant ses disciples, de façon aussi précise, Jésus manifeste au passage le pur caractère miséricordieux de YAHVEH lui-même. Ceux qui l’écoutèrent alors n’eurent pas à le regretter. Les armées romaines se retirèrent en effet peu avant l’assaut final de l’an 70 : ce bref répit permit à de nombreux croyants de fuir Jérusalem et ainsi d’échapper au massacre. Nous avons tout autant intérêt qu’eux à écouter les indications de Jésus aujourd’hui, si nous voulons survivre à la crise finale qui commence déjà à secouer notre planète. Car Jérusalem est toujours foulée aux pieds et le temps des nations n’est pas terminé, nous l’affirmons sur ce blog. Il s’agit donc aujourd’hui de FUIR Jérusalem, comme au temps des apôtres, et non de s’y rassembler pour accueillir Satan, l’antichrist. Il s’agit de fuir l’état d’esprit qui anime ce rassemblement destructeur. Le temps des nations prendra fin, oui, mais ce seront des jours de vengeance ou doit s’accomplir tout ce qui est écrit. Seuls survivront ceux qui seront enlevés au ciel, transformés avec les ressuscités de la première heure.

Jésus revient d’ailleurs bientôt à sa préoccupation eschatologique en poursuivant :


25Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles, et sur la terre les nations seront dans l’angoisse, épouvantées par le fracas de la mer et son agitation, 26tandis que les hommes défailliront de frayeur dans la crainte des malheurs arrivant sur le monde ; car les puissances des cieux seront ébranlées.

Guerres et soulèvements des populations sont devenus quasi-quotidiens depuis quelques années déjà. Mais la concomitance de ces événements politiques et sociaux avec les tremblements de terre, les famines et les pestes (voir ci-dessus) est sans précédent ces derniers mois et particulièrement ces dernières semaines. Il y a quelques jours, avant la catastrophe japonaise, nous notions sur ce blog que les soulèvements récents de population, en particulier dans le monde arabe, accomplissaient de façon frappante la prophétie de Jésus ci-dessus, la mer et les flots étant une image courante dans la littérature hébraïque pour désigner les populations. Nous étions loin alors de nous douter que quelques jours après, cette prophétie allait trouver une application littérale dans le tsunami japonais, tsunami qui n’est pas un cas isolé dans le monde ces dernières années, faut-il le rappeler.

Angoisse parmi les nations ! « Où frappera le prochain séisme de grande ampleur ? Les cinq sites les plus exposés de la planète » titrait Andrew Swift, chercheur et éditorialiste à Foreign Policy, sur www.slate.fr le 1er février. Le Japon faisait partie de ces sites bien sûr. Et Andrew Swift n’est pas prophète : il ne faisait que réfléchir sur des informations scientifiques, informations qui n’étaient pas disponibles à l’époque où Jésus est venu sur la terre revêtir la chair humaine déchue. Les nations sont dans la crainte des malheurs pouvant arriver. Et la peste radioactive est à peine «conjurée» ( ?), miséricordieusement et au prix de quels sacrifices, que la guerre en Lybie occupe déjà toute l’attention du Nouvel ordre mondial, «sauveur» des populations en détresse, pendant que la situation d’une partie de la population japonaise n’est désormais guère meilleure que celle d’un simple pays du tiers monde.

Il ne manque plus à présent que les puissances des cieux soient ébranlées. Alors les humains 27verront le Fils de l’homme venir entouré d’une nuée dans la plénitude de la puissance et de la gloire. Rien à voir avec les apparitions lumineuses et les «miracles» du messie satanique qui prétendra sauver le nouvel ordre mondial de l’effondrement total, ultime et fatale tentative de l’humanité dominée par des anges malveillants de se substituer à l’autorité divine et de se faire son propre sauveur.

 

Il y a urgence. Aussi, sur ce blog, prenant la mesure de la gravité de la situation, nous prenons le parti, pour ces prochains mois, de délaisser un peu nos préoccupations habituelles et théologiques, pour nous concentrer sur le moyen que Dieu met à disposition de tout être humain, pour lui permettre d’échapper à la catastrophe générale, catastrophe spirituelle puis physique. Ce moyen, nous allons le voir dans une série d’études bibliques, c’est le messie Jésus EN TANT QUE GRAND PRÊTRE, INTERCESSEUR, MÉDIATEUR entre l’humain et le divin dans le « temple céleste », c’est-à-dire dans le Ciel même, devant le trône du Créateur des univers. Car, contre l’angoisse et la peur légitimes de tout ce qui va arriver, rien de tel que cette merveilleuse espérance, perçue obscurément quoique de façon déformée par tous les hommes, notamment par nos voisins new age panthéistes sur Overblog et ailleurs.

Cette espérance nous permet de croire que non seulement Dieu veut et peut permettre à tout être humain qui le veut bien d’échapper à la destruction, mais qu’il veut aussi et surtout RESTAURER AU PRÉALABLE en chacun de nous son image morale et spirituelle, qu’il avait placée en nous déjà à la création mais qui n’a jamais pu se développer correctement à cause du venin philosophique panthéiste introduit par les mensonges de Lucifer.

Oui Dieu souhaite faire de l’humanité le chef-d’œuvre de toute sa création, un reflet visible et multiplié de sa beauté et de sa bonté ineffables. Cette beauté n’est parfaitement et totalement visible que dans son «Fils», celui qui est sorti de Lui pour le rendre visible, mais qui n’est pas une créature pour autant… Mais, ô merveille incompréhensible, ce «Fils», en revêtant la nature humaine, a gagné le droit et montré les capacités de nous élever au statut de porte lumières de YAHVEH par son travail d’intercession dans le Ciel. Si nous persistons à nous considérer nous-mêmes la source de la lumière ou de la vérité, cela ne se fera pas. Mais si nous choisissons de collaborer avec son travail d’intercession dans le temple céleste, alors les plus grands espoirs nous sont permis. Aussi Jésus conclut cette partie de son discours ainsi :

28Quand ces événements commenceront à se produire, redressez–vous et relevez la tête, car votre délivrance est proche. HOURRA !

Commenter cet article

mehdi mountather 11/05/2015 17:16

Ces catastrophes naturelles punitions divine. L'augmentation des séismes et l'éruption des volcans dans le monde normal en islam c'est la fin du monde donc aux musulmans d'appliquer le Coran a 100%
et aux non musulmans de convertir a l'islam immédiatement pour éviter la panique le jour de ce cataclysme et pour éviter l'enfer le cataclysme éternel ALLAH dit (Quiconque recherche en dehors de
l'islam une autre religion, celle-ci ne sera point acceptée de Lui , et dans l'autre monde, il sera du nombre des réprouvés. ) verset 85 sourate Al-i'Imran merci

Daniel à Babylone 24/12/2015 10:54

Drôle de Dieu qui doit "accepter", selon vos termes une religion, donc un phénomène humain. Ce Dieu paraît bien reconstruit à l'image des hommes, cruel, assassins, violents, comme l'actualité de l'islam radical le montre. Ce Dieu là est bien une idole et non le Dieu véritable.
Un Dieu qui a besoin des bras armés des hommes pour se venger de ses ennemis est un impuissant : une pure construction de l'esprit humain, dominateur, totalitaire et toujours obsédé par le pouvoir. Jésus pourrait vous dire la même chose qu'il disait déjà à certains de ses contemporains : vous avez pour père le DIABLE, meurtrier et menteur depuis le commencement. Le vrai Dieu, lui, le seul Créateur, il pleure et se désole de voir ses créatures être massacrées, torturées, dans leur esprit et dans leur corps, par leur propres semblables sous l'influence de Satan. C'est pour mettre fin à cette torture généralisée, pour nous, pour lui et pour ses anges, qu'il va mettre fin à ce monde, mais pas par les mains des hommes, ni par les catastrophes naturelles. Il viendra, tout simplement, et cette simple venue suffira à mettre fin à nos civilisations, islamiques ou non peu importe.
Pour aller plus loin, je vous suggère de lire avec attention nos deux articles sur l'islam :
http://daniel-lumiere-a-babylone.over-blog.com/article-ou-sont-les-vrais-musulmans-58001672.html
http://daniel-lumiere-a-babylone.over-blog.com/article-papaute-et-prophete-meme-combat-80925278.html
Que le Très miséricordieux (mais comment peut-on être miséricordieux, et donc exercer le pardon, si l'on a tout écrit d'avance ???) puisse mettre la paix dans votre âme agitée par les démons afin que vous deveniez un VRAI musulman.
Bien cordialement