Daniel : une lumière à Babylone

Prix Nobel éprouvette…

5 Octobre 2010 , Rédigé par daniel-lumiere-a-babylone.over-blog.com Publié dans #Actualité

Il a fini par l’avoir son prix Nobel… Belle victoire en vérité. Récompense méritée pour avoir réduit, symboliquement, la construction d’un sujet, phénomène par essence incontrôlable, à une simple opération technique. Cette réduction est symbolique, certes. La réalité reste qu’un être humain, même « fabriqué » en éprouvette se construira comme sujet, tant bien que mal, malgré cette tentation manipulatrice qui fait honte à la science. Heureusement. Mais à quel prix, sur le plan psychique et sur le plan de l’inconscient ? Personne ne le sait.

 

La procréation médicalement assistée… Pour symbolique et limitée qu’elle soit, cette prise de pouvoir de la société, ou plutôt de ses dirigeants, sur la Vie n’en est pas moins représentative du monde qui nous attend et qui sera détruit grâce à l’intervention divine. Cette valorisation du médecin tout-puissant sur la Vie est pour nous l’occasion de rappeler « que la naissance d’un sujet, d’un être humain parlant, ne saurait se réduire à la seule production de chair. Pour simplement pouvoir vivre, un enfant doit entrer dans des liens, un monde symbolique de langage où il trouvera une place. » Liens et séparation : de l’art d’accommoder les enfants, Colloque du DERPAD 2008.

 

Difficile à accepter, sans que l’on veuille l’avouer, pour une société à la dérive qui n’accepte plus d’être mise en échec par quoi que ce soit, même pas par l’idée de Dieu. Pour une société sous emprise totalitaire qui accepte de moins en moins la différence, contrairement à ce que l’on prétend. Une société qui prédéfinit les liens à tisser et comment il faut les tisser. A côté de cette société qui monte, hideuse comme les bêtes de l’Apocalypse de Jean, Hitler n’était qu’un débutant, un simple coup d’essai à l’échelle européenne. Et gageons que cette société, à peine future, saura tuer, sans pitié, comme Himmler et ses complices religieux l’ont fait.

 

Vouloir maîtriser en tous points la procréation, c’est vouloir maîtriser le Créateur lui-même, c’est encore une manifestation du classique déni du Père, du refus insensé de Celui qui pourtant possède la Parole à l’origine. C’est pourquoi nos sociétés s’accrochent désespérément à la théorie darwinienne de l’évolution des espèces, depuis plus d’un siècle, en dépit des évidences de son inanité et de ses incohérences.

 

Le Nouvel ordre mondial voudrait réduire l’humain à un simple « usager », à une simple fonction au service du pouvoir absolu. En avril 2010, en préambule de son colloque qui rassemblait psychiatres et psychanalystes de diverses tendances, le DERPAD constatait, à propose de l’usager d’aujourd’hui : « Nouvel habit sans doute, cet usager, pour un vieux rêve du pouvoir, celui d’un citoyen transparent, accessible à tout moment et partout, qui valut il y a deux siècles aux langues régionales et dialectes leur marginalisation, mais aujourd’hui porté par un discours de la techno science promis à un avenir illimité. » Du sujet à l’usager… Vers le meilleur des mondes ? Colloque du DERPAD 2010.

 

La technique détermine l’humain. L’humain ne maîtrise plus la technique. Des hommes, sous l’emprise d’anges malveillants, ont fait de la technologie l’outil privilégié du contrôle des populations. D’où le succès irrésistible du téléphone portable. D’où la disparition programmée de l’argent liquide et la toute-puissance croissante des banques. D’où le succès de la procréation médicalement assistée, portée aux nues parce qu’elle nous donne l’illusion d’être plus que de simples êtres humains, anesthésiant ainsi dans notre esprit ce qui fait essentiellement de nous des humains, et non de simples créatures animales évoluées. Ne vous faites pas d’illusion, Dieu ne va pas laisser faire cette ignominie très longtemps.

 

Et pour conclure, je ne peux trouver mieux que de citer les propos, choquants, odieux, sans qu’il en ait conscience, du journaliste qui a rédigé (ce matin ? cette nuit ? qu’importe pour une humanité qui se divinise au point de se placer en dehors du temps) un article sur la consécration (divinisation ?) du père des bébés éprouvettes, du nouveau Créateur-factice. Cet article a été publié sur Rue 89 et Yahoo Actualités ce matin, mardi 5 octobre 2010. Il conclut en ces mot : « Quant à Louise Brown [le premier bébé éprouvette], ses parents avaient vendu l'exclusivité des droits de reportage de la naissance à un média international, et les spectateurs ne l'avaient découverte qu'à l'âge de dix semaines [sans commentaires…]. A la télé, chacun a pu être rassuré : Louise vide ses biberons et remplit ses couches comme n'importe quel autre bébé. »

 

En d’autres termes, rassurez-vous, tant que vous bouffez et que vous chiez, vous êtes des êtres humains normaux ! Continuer à consommer et à vous abreuver de spectacles débilitants. Votre parole on s’en fout ! Du moment que vous nous obéissez, du moment que vous vous laissez « cultiver », formater, réguler, assassiner même par des épidémies et des catastrophes qui ne sont pas toutes naturelles, sans protester, vous pouvez espérer jouir quelques brèves années, comme des animaux évolués que vous êtes, dignes descendants du singe ou d’une bactérie, et non d’un Père.

 

Un esprit pseudo-scientifique est prêt à tous les exploits techniques pour prouver que le Père n’existe pas, que la parole n’est qu’une technique de communication et non une faculté essentielle qui nous définit. Je parle d’esprit pseudo-scientifique, parce que derrière l’honorable façade scientifique se cachent en réalité des « croyants », au service d’un pouvoir totalitaire. Et je dis « croyants », parce que croire en la science devient une vraie religion. Pour preuve, l’article en question ci-dessus, citant un reportage de France 3 parle de « miracle » à propos du bébé-éprouvette, alors qu’il s’agit seulement d’une technique, qui en elle-même n’a rien à voir avec l’humain. Le problème c’est que croire est par définition une attitude non-scientifique, le vrai scientifique étant toujours prêt à remettre en question ses hypothèses et même ses découvertes. Croire en la science est donc contraire à la science. En réalité l’homme se fait l’objet de sa propre croyance, ce qui est la définition la plus parfaite de la folie.

 

Bien sûr, le journaliste qui écrit ce matin n’est absolument pas conscient de la portée de ses propos, formaté qu’il est lui-même par le nouvel-ordre mondial, par la révolution contre culturelle rock et par le lavage de cerveau médiatique que nous subissons jour après jour, à coups de journaux gratuits. Informés malgré nous. Procréateurs malgré tout et non transmetteurs de la Vie et de la Parole.

 

Voilà l’humanité que veulent ceux qui vous dirigent, qu’ils soient franc-maçons, illuminati jésuites ou autres. Et vous vous laissez faire. Il est vrai que même s’ils sont peu nombreux, ils ont tous les postes clés. Et ils vous traient, comme des vaches, comme des serfs tandis qu’eux n’ont pas à s’en faire pour leur retraite, ni même pour leur assurance chômage. Il est bel et bien tombé, le masque hypocrite de l’idéal républicain derrière lequel ces monstres se cachaient. L’œil des illuminati a brillé avec tant d’éclat qu’il a fini par effacer purement et simplement la pieuse déclaration des droits de l’homme au-dessus de laquelle il trônait, goguenard. Et, grâce aux lunettes déformantes que l’on nous distribue, nous n’y voyons que du feu ! On a envie de hurler : « Mais aux armes, aux armes donc citoyens ! » Trop tard, évidemment. Seul Dieu peut encore intervenir.

 

Que Dieu intervienne, vite, pour mettre fin à cette planète de dingues !!!

Commenter cet article

Daniel de Babylone 23/02/2011 12:48


Vous en verrez les résultats de vos propres yeux dans quelques courtes années, voire mois. Alors vous comprendrez, peut-être trop tard, que ce sont ceux qui font l'histoire qui la réécrivent
ensuite. Pour vous la perversité n'existe pas apparemment (voire comment vous ressortez, tel un ordinateur, cette bouffonnerie qu'est la théorie du complot. Je suis étonné d'une telle naïveté et
d'une telle ignorance du peu que nous pouvons savoir des dessous de l'histoire. Vous êtes hypnotisé par un système pervers qui vous focalise sur la responsabilité individuelle et qui se propose de
guérir les maux des individus, maux qu'il engendre lui-même. Regardez par exemple l'interview de Roland Gori sur le site de France 5 ou sur le site de M. Trommenschlager qui m'honore du privilège
de faire partie de sa communauté de blog. Vous jugerez vous mêmes si ce très sérieux professeur d'université est victime lui aussi de la théorie du complot. Non mais je rêve ! Quand à ce que vous
affirmez au bas de l'article Imam pédophile au sujet des rapports entre l'individu et le système, j'ai l'intention de contre-argumenter à ce sujet très prochainement sur ce blog ! A bientôt !!!


canard au citron 19/02/2011 17:21


Des Illuminati, des Francs-Maçons, mais qu'est-ce que c'est que ce patakès ? Ca ressemble bigrement à une théorie du complot et manque en tous cas furieusement d'assise argumentaire. En un mot,
qu'est-ce qu'ils viennent faire ici, ceux-là, et pourquoi sont-ce forcément des méchants ? Parmi les valeurs droitsdelhommistes, la tolérance n'est pas à la dernière place.
Tout ceci semble presque en manquer...