Daniel : une lumière à Babylone

OBAMA : Tel un Dieu au-dessus des lois

28 Juin 2012 , Rédigé par Daniel à Babylone Publié dans #Actualité

Pour ceux qui douteraient encore que le monstre d'Apocalypse 13, ayant des cornes d'agneau  mais qui parle comme un dragon est bien lié évidemment à Rome mais aussi aux Etats-Unis d'Amérique, voici un article à lire d'urgence, trouvé sur le site de Solidarité et Progrès, une organisation sans liens aucun avec ce blog :

 

 

Le titre de notre billet, «Tel un Dieu au-dessus des lois», est extrait de cet article.

Cette article cite le chroniqueur conservateur Charles Krauthammer. Pour lui Obama est «le guerrier des drones, froid comme l’acier et solitaire, donnant la mort au cours d’expéditions contre le reste d’Al-Qaeda» : avant de faire la guerre, plus tard, au reste des fidèles du Créateur et de son Messie ??

Il cite encore le journaliste Michael A. Cohen qui écrit : «les Américains ne font pas qu’aimer la guerre des drones - ils l’adorent» et «La popularité de ces engins sans pilote n’est pas difficile à comprendre. Ils ne sont pas chers, ils maintiennent les Américains hors des zones dangereuses et ils tuent ’les méchants’. Ils peuvent tuer des civils ou violer les lois, mais peu importe aux Américains (C'est nous qui soulignons).

 

L'assassinat, l'élimination physique des adversaires et le pillage de leurs ressources naturelles, voilà aussi les valeurs du rêve américain.  Et bientôt, par impérialisme culturel, les valeurs de la majorité de la population du globe.

 

La puissance décrite dans l'Apocalypse de saint Jean monte de la terre, d'une terre vierge à l'époque de Jean, vierge du pouvoir romain, s'entend, le pouvoir persécuteur et totalitaire que les chrétiens de l'époque de Jean doivent affronter, mais pas vierge de présence humaine. Nous pensons ici bien sûr à l'éviction des civilisations indiennes nord-américaines, version anglo-saxonne des massacres perpétués par les conquistadors, espagnols et catholiques sur les indiens sud-américains. Ce «nouveau» pouvoir apocalyptique donc, monte de la terre, et non de la mer, symbole des populations, des sociétés et civilisations connues des hébreux de l'Antiquité et en relation avec eux et avec Rome. Et c'est un critère parmi d'autre. Or aucune autre puissance ne remplit tous les critères de la prophétie, comme les Etats-Unis d'Amérique.

 

Un Dieu au dessus des lois : nous n'aurions pas dit mieux nous-mêmes. Dans le domaine religieux, le monarque qui se dit au dessus des lois divines, qui prétend non seulement être le seul à pouvoir les interpréter mais aussi à pouvoir les modifier, est sans conteste la hiérarchie catholique romaine présidée par le pape. Du reste le lien entre la bête qui monte de la mer (le pouvoir romain) et la bête qui monte de la terre (son appui politique ou territorial, extra-romain ou extra méditérranéen) est patent dans l'Apocalypse. Donc n'attendons aucun progrès réel de l'Amérique d'après Obama. Désolé de casser l'immense espoir soulevé par Solidarité et Progrès. Obama a repris le flambeau des mains de Bush et le successeur d'Obama reprendra le même flambeau, celui qui est probablement allumé par les illuminatis sur le plan idéologique politique et les jésuites sur un plan plus religieux. Satan et ses anges étant à la direction générale du projet.

 

Obama nous a parlé de paix. Obama nous a menti, ou plutôt nous a bien caché quel était le prix à payer pour cette paix imposée, cette pax romana : le meurtre des opposants, ou des boucs émissaires. Donc méfiez-vous des gens qui vous parlent de paix et vous promettent monts et merveilles. Sur cette terre et dans ce monde, cela n'arrivera pas, cela ne se fera pas, dit YAHVEH, le seigneur des Tsivaoth («armées») célestes.

 

Si la situation de l'équité et de la justice sur cette planète continue à se dégrader ainsi, sous nos yeux de plus en plus insensibilisés, on va pouvoir commencer sérieusement à parler d'irresponsabilité à propos des dirigeants de l'Eglise adventiste du septième jour, qui persistent dans une attitude de déni apparent de cette réalité ou de mutisme «prudent». Ouvertement il s'agit pour eux de conserver de bonnes relations avec les autres personnes de confession catholique, ce qui est louable en soi, mais en réalité, ne se rapproche-t-on pas de la lâcheté ? Est-il entendable, au vu de la gravité de la situation, (gravité rapportée par des instances indépendantes de toute foi en un Dieu Créateur et personnel) de dire, en substance, que l'oeuvre actuelle du Messie dans le sanctuaire céleste est difficile à appréhender, même pour de savants théologiens, et que de simples paroissiens ne devraient pas trop se préoccuper de ces choses ?? Certes, certains paroissiens, livrés à eux mêmes, font réellement une fixation sur le sujet. Mais peut-on, à l'heure actuelle, parler de fixation sur un sujet aussi sérieux et vital ? Et ne serait-ce pas aux «bergers» d'ouvrir la voie et de donner le bon exemple aux «brebis» en la matière ? Or ce sont des personnes considérées commes des références dans le milieu adventiste francophone que nous avons entendu parler dans ce sens. Quelle incohérence. Ou bien ?…

 

A lire aussi sur le site de Solidarité et progrès :

http://www.solidariteetprogres.org/C-est-Obama-en-personne-qui-dresse-la-liste-des-gens-a-eliminer-par-drone_08828

  et d'autres…

Commenter cet article