Daniel : une lumière à Babylone

Le Messie : introduction générale

28 Mars 2011 , Rédigé par daniel-lumiere-a-babylone.over-blog.com Publié dans #Le Messie

Comme promis dans notre article Séismes prophétisés, voici, dans l’urgence, une série d’études bibliques destinées à équiper tout être humain pour toute œuvre bonne, afin de préparer et de hâter le retour du Mashiah ou Oint. Ces études se répartissent en trois groupes, suivant un ordre pédagogique. Le premier groupe d’études, intitulé Le Serviteur de YAHVEH, vous fera découvrir, au travers des prophéties messianiques, le prodigieux Sauveur que Dieu nous a attribué. Le deuxième groupe, intitulé Un sacerdoce céleste, nous mettra en contact avec la richesse spirituelle et la puissance fabuleuse mises quotidiennement à notre disposition pour lutter contre le mal par le «Grand-Prêtre» céleste. Enfin le troisième groupe, intitulé Un avenir fait d’espérance, nous projettera dans le destin merveilleux que le Créateur nous réserve, grâce au travail titanesque de médiation accompli par le Mashiah, destin dévoilé dans les prophéties hébraïques.

Ces études, baignées tout entières dans l’esprit de la prophétie hébraïque, sont d’abord le travail de G. Sarray, croyant anonyme mais efficace, qui fut mon enseignant spirituel. En sa compagnie, j’ai été bien des fois mis en contact, par les sphères les plus nobles de mon esprit, avec l’Esprit du Messie Jésus. La trame et le contenu de ces études sont son travail. Je les dédie donc à sa mémoire en attendant d’avoir la joie de l’en remercier chaleureusement au jour de la résurrection des morts. J’espère que l’enseignement que j’ai reçu sera profitable au plus grand nombre de lecteurs assoiffés de la présence divine, comme de juste en ces temps troublés.

Ces études ont été réalisées dans la soumission à l’Esprit de Dieu, non avec les discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit (1 Corinthiens 2.13). C’est pourquoi elles témoignent de la force de conviction que le Créateur, vrai auteur de nos vies, veut manifester dans nos vies. Cette autorité n’est donc pas la nôtre, naturelle. Car l’homme naturel n’accueille pas ce qui relève de l’Esprit de Dieu, c’est une folie pour lui. Il ne peut pas connaître cela, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. Au contraire l’être spirituel, lui, juge de tout, tandis que lui–même n’est jugé par personne (1 Corinthiens 2.14-15).

Ainsi, disons-le avec force, ces études, qui pourront parfois paraître manquer de consistance théologique ou intellectuelle, veulent soigneusement éviter les folles discussions, les «fables judaïques» (Tite 1.14), les disputes de mots, de généalogies ou de chronologie, inutiles et vaines avec lesquelles Paul, Tite et Timothée se battaient déjà. Ces études veulent seulement, et c’est déjà beaucoup, communiquer «la pensée de Christ» (1 Corinthiens 2.16), c’est-à-dire du Messie, et cela sans mysticisme ni religiosité factice. Je vous souhaite donc au travers de cet «enseignement pur et digne», sain et inattaquable (Tite 2.7), d’être purifié par Dieu et de vous appliquer à exceller dans les œuvres bonnes (Tite 3.8). Voilà ce qui est beau et UTILE aux êtres humains !

Commenter cet article