Daniel : une lumière à Babylone

La torture gagne du terrain

6 Avril 2012 , Rédigé par Daniel à Babylone Publié dans #Actualité

La torture est-elle encore un tabou ? Nos sociétés contemporaines ne seraient-elles pas en train de construire une image acceptable de la torture ? Miguel Bensayag, philosophe, psychanalyste, chercheur en épistémologie, et ancien résistant guévariste franco-argentin a livré il y a quelques années son point de vue à la revue Mémoires. Extrait.

«Depuis quelques années, le tabou associé à la torture est en train de changer. C'est une évolution assez significative par rapport à la place du corps humain et de la dignité humaine dans nos sociétés occidentales.

La torture fait à nouveau partie du paysage contemporain, elle redevient visible, mais de manière différente. Dans des films, des séries télévisées, dans la fiction, des scènes de tortures existent, sauf qu'elles sont sous couvert du respect de l'ordre établi, de la loi. C'est-à-dire que le rapport à elle n'est plus le même qu'à l'époque humaniste, avec les canons de la modernité où le corps était intouchable… Les dictatures reconnaissaient tout, sauf qu'elles torturaient. C'est un bouleversement qui s'est opéré en un peu plus de quinze ans car la torture n'est plus du tout le mal absolu, le non montrable. Cette légitimation, cette dédiabolisation de la torture dans la fiction, est accompagnée de façon tragique dans la réalité : Guantanamo existe par exemple et on sait qu'on y torture… Guantanamo est très significatif car c'est un lieu de non droit.»

Commenter cet article