Selon les prophéties bibliques, dont la plupart se sont déjà accomplies, l'humanité, actuelle, aurait pu disparaître depuis un siècle déjà (estimation). Nous vivons en sursis. Un douloureux sursis (voir l'histoire du 20e siècle).

Sans compter que les problèmes politiques et religieux viennent se greffer sur les problèmes écologiques, pour achever de les rendre insolubles. Heureusement, que Dieu a prévu une issue de secours !

 

Face à cette situation, il ne reste aujourd'hui plus que deux attitudes possibles :

1) tenter de nous en sortir seuls (sans le Créateur), ce qui revient à nous condamner nous-mêmes au désespoir et aux génocides programmés, à devenir la proie du terrorisme d'Etat appuyé par les pontifes religieux, les esclaves d'un système économique totalitaire, injuste et intolérant (déjà en formation) ;

2) relever le défi de la collaboration entre nous, en tant qu'individus, et Celui que les prophéties hébraïques appellent le «Fils de l'homme», afin de devenir des hommes et des femmes dont le Créateur sois fier. Des gens qu'il puisse présenter devant l'assemblée générale de l'univers, en disant : «Voyez, ceux-là m'apprécient et respectent mon autorité. Il vivront pour toujours. Voyez, leur mentalité est en accord avec celle de mon Fils. Voyez, en collaborant avec mon Esprit, ils ont été élevé à la hauteur morale de Dieu.» Si de telles personnes peuvent exister, des personnes semblables de caractère à Jésus, alors YAHVEH pourra, enfin, intervenir sur cette planète, mettre fin au mal, et donc détruire, en toute justice, ceux qui s'obstinent dans le mal. Soulagement pour ces derniers aussi finalement, mais souffrance atroce pour l'auteur du mal, l'ange rebelle et ses acolytes. Mais cela aussi n'est que justice.

 

Toute la planète est en attente d'un long repos, mille ans dans le chaos, en attendant la purification totale par le feu. Imaginez la terre devenue un lac de lave ! Plus la moindre trace du monde actuel ne subsistera et personne, parmi les nombreux survivants, ne le regrettera. Surtout au vu de la beauté du monde futur, que Dieu recréera de A à Z. Songez-y : rien n'est vraiment précieux ni durable sur cette planète, à part les êtres humains, pour lesquels le Fils de Dieu (son représentant visible) a mis en jeu sa propre personne. Respecter notre environnement, autant que possible, c'est d'abord montrer notre respect envers le Créateur et notre foi dans la destruction irrémédiable du monde actuel et la recréation d'un nouveau monde, vraiment durable celui-là, parce que libéré de la révolte contre Dieu.

 

La théorie de l'enlèvement de l'Église, si répandue dans les milieux évangéliques est un leurre. Ces Eglises ne sont plus guidées par l'Esprit de Dieu, ayant repoussé, collectivement, les lumières apportées sur la proximité du retour de Jésus et son ministère spécial dans le sanctuaire céleste (dans les années 1840, voir l'histoire du mouvement dit «adventiste», une manifestation singulière et cruciale de l'Esprit de Dieu au cœur du XIXe siècle). Les Eglises actuelles restent irrémédiablement plongées dans la confusion doctrinale et prophétique. Mais de nombreux individus doivent sortir de cette Babylone, tant religieuse qu'économique (lire Apocalypse 18).

N'espérez donc pas, si vous êtes croyant, être enlevés au ciel pendant les plaies de l'Apocalypse, pendant que le reste du monde (ou le peuple juif !) serait malmené. En revanche, si vous êtes fidèles au Créateur, et êtes déterminés à le montrer en respectant son autorité, autorité dont le symbole le plus évident est le repos du Shabbat, si vous résistez aux sirènes de l'immortalité naturelle de l'âme et du nouveau spiritisme «chrétien», vous n'avez rien à craindre : des anges (de Yahveh) vous apporteront eux-mêmes le pain et l'eau nécessaire à votre survie.

Mais quelle joie sera la vôtre quand apparaîtra le Fils de l'homme avec les anges sur les nuées du ciel, alors que le reste de l'humanité voudra rentrer sous terre de terreur ! Quelle bonheur sera le vôtre lorsque vous entendrez le messie Jésus lui-même approuver et bénir pour toujours ceux qui lui seront restés fidèles ! Cela vaut le coup. Alors là, oui, vous serez enlevés au ciel à la rencontre du Seigneur dans les airs, tandis que toute vie humaine s'éteindra sur la planète, pour mille ans. Ne vous laissez pas abuser par les interprétations millénaristes erronées que certains sbires du Vatican se font un malin plaisir de répandre en milieu protestant depuis deux siècles ! Fin XIXe, une femme remarquable et crédible, Ellen White, a reçu des visions prophétiques précises sur ces sujets, et sur d'autres. Vous pouvez consulter ses écrits en français à l'adresse suivante : http://whiteestate.org/  ou http://egwwritings.eu/ (attention utilisez de préférence le navigateur Firefox pour accéder facilement au logiciel de recherche en ligne).