Daniel : une lumière à Babylone

Il y aura des guerres

22 Février 2012 , Rédigé par Daniel à Babylone Publié dans #Prophéties

«Quand vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerre, ne vous alarmez pas, car cela doit arriver. Mais ce ne sera pas encore la fin [du monde].» — Evangile selon Marc 13.7.

Jamais cette partie des prophéties du Messie Jésus, «Fils» de Dieu et chef des «armées» angéliques, n'a été autant d'actualité. L'Esprit de Dieu, et avec lui la barrière protectrice qu'il impose en permanence aux forces angéliques malfaisantes, se retire peu à peu de notre planète en péril. Au fur et à mesure que le Saint-Esprit a été insulté repoussé, dénigré, et que la lumière a été rejetée, l'oeuvre cruelle de Satan s'est accomplie de façon croissante sur terre et sur mer, comme en témoigne toute l'histoire du XXe siècle. Nous paraphrasons ici les propos d'Ellen White, une femme visionnaire disparue en 1915, propos tirés de Testimonies to Ministers, p. 393 et Événements des derniers jours, p. 185 (https://egwwritings.org/ : nouvelle version plus efficace !)

 

Il est intéressant pour nous de constater que, parmi les nombreux êtres humains qui ne reconnaissent pas l'autorité du Dieu créateur et qui donc ne partagent pas la vision prophétique hébraïque de l'avenir de l'humanité, un nombre significatif de personnes réfléchies et cultivées ont néanmoins une conscience aiguë des enjeux morbides avec lesquels notre monde se débat. Parmi eux, nous voudrions avoir ici une pensée particulière pour l'économiste Lyndon LaRouche et son épouse  Helga Zepp-LaRouche, dont les idées sont soutenues en France par le parti Solidarité et Progrès de Jacques Cheminade. Le lecteur connaisseur des prophéties de Daniel et de l'Apocalypse lira avec intérêt, par exemple, les articles suivants :

Mettons fin à 4000 ans de règne du principe oligarchique !

A la veille de la Troisième Guerre mondiale

Obama part en guerre contre la souveraineté des Etats

La stratégie britannique en Iran : Guerre et dépopulation

Mais faisons cette lecture tout en suivant le conseil de Jésus : GARDEZ-VOUS DE VOUS ALARMER. Car le juste vivra par la foi, la foi de Jésus, c'est-à-dire la fidélité de Jésus aux commandements de Dieu, commandements qui marquent son autorité de Créateur.

Nous voudrions ici mentionner explicitement les personnes sus-nommées dans nos prières, afin que YAHVEH les éclaire sur sa présence et son engagement envers notre planète. Saluons leur courage et leur engagement pour le bien de l'humanité, tel qu'il le perçoivent et le concoivent, et pour éviter la guerre. Qui sait si Dieu ne se sert pas aussi d'eux pour avertir l'humanité de la destruction qui la menace et pour éviter ou limiter ou retarder les conflits armés. Prions donc, de notre côté, pour que Dieu évite ou limite au maximum l'activité guerrière de «l'oligarchie financière» afin que bien des souffrances soient épargnées et que la Parole vivifiante continue de circuler le plus librement possible, de bouche à oreille mais aussi par l'écrit et par l'image…M. et Mme LaRouche ont raison : la guerre n'est ni une fatalité, ni un mal nécessaire comme on peut le lire actuellement avec horreur dans les journaux, sous des plumes autorisées ce qui est d'autant plus choquant.

Les réflexions économiques et politiques de Lyndon LaRouche et de son épouse doivent nous interpeller d'autant plus qu'elles nous renvoient aussi à notre responsabilité collective de croyants dans le retard manifeste que connaît l'intervention finale de Dieu sur cette planète. Car si Dieu retarde le déferlement final du mal, de la violence et de la séduction satanique, il retarde du même coup son intervention finale. Ainsi le problème de notre planète se prolonge, tout cela parce que ses fidèles ne lui sont pas vraiment fidèles. Car de quel droit, Dieu manifesterait-il son autorité royale sur cette planète, si sur cette même planète il ne trouve aucun sujet fidèle ?  Un roi sans sujet, n'est pas un roi : c'est là tout l'espoir fou de Satan, c'est là la source de son acharnement à détruire tout ce qui est bon dans l'esprit de l'homme, tout ce qui rappelle le Créateur.

Dans la même ligne de pensée que celle de Saint Pierre, hâtons-donc la venue de Jésus, hâtons donc la FIN DU MONDE. Car la fin du monde est aussi la fin du mal : c'est une issue fondamentalement heureuse. C'est par miséricorde envers nous, et envers tous les êtres humains, que cette issue à la fois fatale et rédemptrice est repoussée depuis un siècle. Mais au prix de quelles souffrances !!!

Nous ne pouvons qu'applaudir à l'idéal humaniste, de paix et de justice, inspiré de Schiller et de Beethoven, défendu par les personnes ci-dessus, même si nous savons bien que, sans l'intervention dramatique du monde surnaturel divin, la société humaine ne pourra pas s'élever à la hauteur proposée. Nous ne pouvons qu'applaudir à la dénonciation du caractère guerrier, inhumain, satanique du nouvel ordre mondial anglo-saxon actuel, même si nous nous doutons qu'en cas de défaillance de celui-ci, Satan, ses anges et leurs acolytes humains, ont prévu un autre scénario, plus religieux et miraculeux celui-là, plus pacifique en apparence, mais tout aussi meurtrier envers ceux qui ne reconnaîtront pas son autorité blasphématrice et usurpée. Nous espérons de tout coeur que ces derniers seront très nombreux à RÉSISTER, selon le mot d'ordre de Marie Durand. Nous savons que ces résistants viendront de TOUS horizons et qu'en revanche bien des croyants officiels d'aujourd'hui, de toutes les Eglises, seront les traîtres et les persécuteurs de demain, complices du nouvel ordre RELIGIEUX mondial, préfiguré dans Daniel 3.

L’apôtre Paul a déclaré : «Tous ceux qui veulent mener une vie fidèle à Dieu dans l’union avec Jésus-Christ seront persécutés» 2 Timothée 3.12. Vers la fin du XIXe siècle, une femme inspirée commentait ainsi cette déclaration :

«D’où vient donc que la persécution semble dans un état de profonde léthargie ? La seule explication qui puisse être donnée, c’est que l’Eglise, ayant accepté les principes du monde, ne provoque plus d’opposition. La religion qui prévaut de nos jours n’a pas la pureté et la sainteté qui caractérisaient les chrétiens au temps du Christ et des apôtres. C’est à cause de ses compromis avec le péché, à cause de son indifférence à l’égard des grandes vérités de la Parole de Dieu et de l’absence de piété vivante, que le christianisme est en bons termes avec le monde. Si la religion chrétienne connaissait un réveil de la foi et de la puissance dont l’Eglise primitive était animée, l’esprit d’intolérance renaîtrait et les bûchers de la persécution se rallumeraientL'histoire de la Rédemption, p. 334.

 

Il faut protester contre la guerre, mais il faut aussi protester contre l'intolérance, source de toutes les violences, et contre la destruction programmée de la liberté de conscience, de la liberté de penser, qui est la marque du Vatican. Quand la spectre de la guerre et de la misère économique aura mis à genoux toutes les populations du globe, le monde sera en bonne position pour adorer son tortionnaire : il sera prêt à accepter tous ses mensonges et ses exigences. Les papistes qui, dans l'ombre, poussent les gouvernants dans la voie de la guerre, attendent ce moment avec impatience : le moment où le monde sera disposé à abdiquer sa raison devant leur autorité arbitraire, qui est la source de tous les impérialismes. Alors Satan lui-même en personne pourra se présenter comme le sauveur du monde, de ce monde même qu'il aura mis tant d'acharnement à détruire… Alors les fidèles du Créateur seront en danger de mort imminente. Alors le VRAI Christ reviendra pour secourir les siens et les soustraire à ce monde démonisé, qui s'autodétruira. Les humains en révolte contre le Créateur s'entretueront de rage et de désespoir face à la venue majestueuse, inouïe et glorieuse, de son Fils avec tous ses saints anges. Ensuite le monde sera en repos pour mille ans. Plus aucun être humain en vie sur cette planète. Satan et ses anges en seront les seul tristes habitants. Brr…

 

Contre la guerre, il n'y a finalement que l'espoir, le grand espoir, celui que les Editions Vie et Santé, et derrière eux, l'Eglise adventiste du septième jour, au niveau mondial, ont eu l'intelligence de commencer à remettre en valeur. Bien sûr, pour avertir efficacement les populations du danger qui les guette et du fantastique espoir qui leur est encore accessible, il faudrait faire beaucoup plus et surtout beaucoup mieux : il faudrait mettre en images, en films, toute l'histoire de la Rédemption. Nul doute qu'Harry Potter paraîtrait fade à côté, parce que le Saint Esprit est royalement absent de ces films, si bons soit-ils.

En guise de conclusion nous laissons la parole à l'Eglise adventiste du septième jour, un des rares lieux religieux collectifs ou le VRAI souffle divin s'attarde encore un peu et fait souvent (mais pas toujours !) sentir sa présence pénétrante, émouvante, dynamisante et apaisante, sanctifiante, mais pour combien de temps ? Profitons-en, maintenant, et agissons.

 

«Êtes-vous en quête de vérité ? De paix ? D'espoir ? Vers qui allez-vous vous tourner ? Les nations semblent attirées par une politique de guerre. Les économies du monde arrivent à un point de rupture. Les catastrophes naturelles semblent engager une course avec l'empoisonnement qui endommage irrémédiablement notre environnement, tandis que le climat échappe à tout contrôle [sauf militaire peut-être ??]. La sagesse humaine ne paraît plus capable d'offrir, pour l'avenir, ni sécurité ni espoir de bonheur.

Pourtant il reste un espoir. En suivant les empreintes laissées par Dieu dans l'histoire, vous verrez ce qu'il a investi pour nous sauver. Découvrez les vérités qui pourront vous soustraire aux mensonges du diable. Des vérités qui changeront votre existence aujourd'hui et vous ouvriront la perspective d'une vie sans fin.

Et, finalement, préparez-vous à vivre une histoire nouvelle grâce aux prophéties de la Bible. Alors que le monde s'écroule, sentez comment Dieu est de plus en plus proche de nous [au niveau individuel]. Notre avenir est garanti, à condition que nous laissions notre main dans la sienne.

Peu importe ce qui se passe aujourd'hui dans notre vie ou dans le monde autour de nous, nous pouvons avoir un grand espoir pour ce qui nous attend demain. Ouvrez votre coeur au grand espoir que Dieu vous offre aujourd'hui.»

Le grand espoir, Editions vie et santé, novembre  2011, p. 8.

Commenter cet article