Les textes bibliques en gras évoquent particulièrement « l’astre brillant » d’Ésaïe 14, l’inventeur de l’orgueil, de l’auto-exaltation à l’origine du mal, ainsi que l’action du Créateur pour résoudre ce problème. Ce principe d’auto-exaltation s’oppose directement aux lois divines qui régissent les univers. Certaines de ces prophéties ne sont pas encore réalisées (notamment celles à partir du verset 18). Elles se réaliseront après les mille ans de l’Apocalypse de Jean (voir le chapitre 20 de ce livre).

1 La parole de Yahveh me fut adressée en ces termes : 2 « Fils de l’homme, dis au souverain de Tyr : Ainsi parle le Seigneur Yahveh : Puisque ton cœur s’est exalté, que tu as dit : « Je suis un Dieu, j’occupe une demeure divine au sein des mers » alors que tu n’es qu’un homme et non un Dieu, et puisque tu t’es attribué un cœur pareil au cœur d’un Dieu, 3 en vérité, tu es plus sage que Daniel !

La référence faite à Daniel, non sans humour, nous rappelle l’importance que Daniel, prince hébreu déporté, a prise au gouvernement Babylonien, à l’époque de Nabuchodonosor. A noter que Daniel a fait son chemin grâce à son obéissance à Dieu et à sa droiture, et non en jouant des coudes ou en manipulant autrui. Sa sagesse lui est donnée par Dieu et il le prouve par son comportement et par son discours, sobre et bienveillant. La supériorité de son intelligence s’impose d’elle-même : il n’a pas besoin de revendiquer une autorité particulière qui lui aurait été donnée par Dieu pour le faire reconnaître. Les «hommes de Dieu» d’aujourd’hui, souvent assoiffés de pouvoir, feraient bien de s’en inspirer… (voir ci-dessous)

Aucun secret ne t’échappe ; 4 par ton habileté et ton intelligence tu t’es acquis de la richesse, tu as amassé de l’or et de l’argent dans tes trésors ; 5 par ta grande habileté au commerce, tu as multiplié ta fortune, et ton cœur s’est exalté en raison de ta fortune.

Cela n’a peut-être aucun rapport, mais, pendant un temps, le congrès juif mondial aurait soupçonné le Vatican d’avoir permis à l’or spolié aux juifs pendant la Seconde guerre mondiale de transiter par lui… Voir aussi les dernières images du film Amen de Costa Gavras.

6 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Puisque tu t’es attribué un cœur pareil au cœur d’un Dieu, 7 c’est pourquoi, voici que je vais amener contre toi des étrangers, les plus violents des peuples ; ils brandiront l’épée contre ta belle habileté et ils terniront ta splendeur. 8 Ils te feront descendre à la fosse, et tu mourras de mort violente au sein des mers. 9 Oseras-tu dire encore : « Je suis un Dieu », en face de tes meurtriers ? Mais tu n’es qu’un homme et non un Dieu entre les mains de ceux qui te blessent à mort. 10 Tu mourras de la mort des incirconcis par la main des étrangers, car c’est moi qui parle, dit le Seigneur Dieu.

Ces dix premiers versets s’appliquent de façon particulièrement évidente au pouvoir ecclésiastique romain, qui prétend représenter Dieu sur Terre. Or aucun pouvoir humain n’est digne de représenter Dieu sur Terre. Seul le Fils de l’homme, manifesté individuellement dans chacun de ses disciples le peut. L’assemblée de ses disciples n’est qu’un rassemblement géographique occasionnel, en aucun cas un pouvoir ecclésiastique de droit divin. L'Église en tant que croyants missionnés par Jésus et l'Église en tant qu'institution politico-religieuse sont deux entités bien distinctes ! Jésus lui-même déclare à l'Église d'après la chute de l'Empire romain, au début du Moyen-Âge (Ve siècle), à l’époque ou le pouvoir chrétien se centre de plus en plus sur Rome, à l’époque ou l’hérésie arienne cède de plus en plus la place à la théologie romaine, en Europe : «Je sais bien où tu habites ; c'est là que se trouve le trône de Satan.» (Apocalypse 2.13). Que dirait-il du Vatican aujourd’hui ???

11 La parole de l’Éternel me fut adressée en ces termes: 12 « Fils de l’homme, entonne une élégie sur le roi de Tyr ; tu lui diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Tu étais le sceau de la perfection, plein d’habileté et d’une beauté achevée. 13 Tu étais dans l’Eden, le jardin de Dieu ; toutes les pierres précieuses te couvraient : rubis, topaze et émeraude, tartessienne, onyx et jaspe, saphir, escarboucle et diamant, de l’or également ; tu possédais des tambourins et des flûtes bien travaillés ; pour toi, ils étaient prêts dès le jour de ta naissance. 14 Tu étais le Cheroub d’élection qui protège [de ses ailes] ; je t’avais posté et tu étais sur la montagne sainte de Dieu ; au milieu des pierres de feu, tu circulais.

15 Tu fus irréprochable dans ta conduite depuis le jour où tu fus créé jusqu’à ce que la perversité se rencontrât en toi. 16 Par l’activité de ton trafic, ton enceinte s’est remplie de violence, et tu es devenu coupable ; je t’ai donc rejeté de la montagne de Dieu et je t’ai fait disparaître, Cheroub protecteur, d’entre les pierres de feu. 17 Ton cœur s’était exalté à cause de ta beauté, et tu avais ruiné ta sagesse par ton faste ; je t’ai donc précipité à terre, devant des rois je t’ai exposé, pour leur être en spectacle. 18 Par l’excès de tes fautes, par l’iniquité de ton trafic, tu as profané tes sanctuaires ; aussi ferai-je surgir du milieu de toi, un feu, qui te consumera, et je te réduirai en cendres sur la terre, aux yeux de tous ceux qui te regardent.

Cette dernière prédiction concernant la destruction du chérubin (Cheroub) déchu se réalisera, physiquement, lors de l’exécution du jugement céleste, à la fin des mille ans de l’Apocalypse (20.7-10). Satan, ses anges, et tous ceux qui lui auront obéi jusqu’au bout, seront détruits par le feu, définitivement et en toute justice. Eux-mêmes reconnaîtront la justice de la sentence qui les frappe : «Qui ne craindrait et ne glorifierait ton nom, Seigneur ? Toi seul es saint. En effet, toutes les nations viendront et se prosterneront devant toi, parce que ta justice s’est manifestée.» (Apocalypse 15.4) (Voir à ce sujet l’ouvrage visionnaire d’Ellen White, intitulé L’Histoire de la rédemption, remarquable et concis. On peut le consulter ici : http://egwwritings.eu/ et l’acquérir ici : Éditions Vie et Santé). A lire d’urgence, pour comprendre les vrais enjeux de ce qui se passe sur notre planète depuis quelque 6 000 ans d’histoire des civilisations !

19 Tous ceux qui te connaissent parmi les nations sont stupéfaits à cause de toi : tu es devenu un néant, ç’en est fini de toi pour toujours. »

20 La parole de l’Éternel me fut adressée en ces termes : 21 « Fils de l’homme, tourne ta face vers Sidon et prophétise sur elle. 22 Tu diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu: Voici que je m’en prends à toi, Sidon, je veux me rendre glorieux au milieu de toi. L’on saura que je suis l’Éternel, quand je lui infligerai des châtiments et que j’y manifesterai ma sainteté. 23 J’enverrai contre elle la peste et l’effusion de sang dans ses rues, les morts joncheront son sol, frappés par le glaive qui l’atteindra de toutes parts, et ils sauront que je suis l’Éternel. 24 Et il n’y aura plus pour la maison d’Israël de ronce cuisante ni d’épine douloureuse parmi tous ses voisins d’alentour qui le traitent avec mépris, et on saura que je suis le Seigneur Dieu. » 25 Ainsi parle le Seigneur Dieu : « Quand je rassemblerai la maison d’Israël d’entre les peuples chez qui ils ont été dispersés, je me sanctifierai par eux aux yeux des nations, et ils demeureront sur le territoire que j’ai donné à mon serviteur Jacob. 26 Ils y demeureront en sécurité, ils bâtiront des maisons, planteront des vignes et demeureront en sécurité, parce que je ferai justice de tous leurs contempteurs d’alentour, et ils reconnaîtront que moi, Yahveh, je suis leur Dieu. »

Cette dernière prophétie, sur Sidon, ne s’accomplira pas au travers de la restauration de l’État d’Israël, mais par une intervention divine majeure, au niveau de toute la planète. Dieu a donné un territoire à Abraham et Jacob pour toujours. Pour pouvoir pleinement en profiter, ceux qui ont la même foi qu’Abraham et Jacob doivent recevoir une vie qui dure toujours. Une résurrection des morts est également nécessaire. Elle est évoquée d’ailleurs par le prophète Ézéchiel (chapitre 37). Cette intervention majeure du Tout-Puissant n’aura rien d’arbitraire : elle se fera après une longue investigation, un jugement en plusieurs étapes. Les prophéties bibliques et les révélations des écrits messianiques nous livrent de nombreuses facettes de ce jugement. Ce jugement commence par la « maison d’Israël », mais il concerne au final toute l’humanité. Les croyants savent que Dieu veut défendre leur cause dans ce jugement céleste (voir Daniel 7).


Traduction d’après la traduction du rabbinat français, www.sefarim.fr (Transcription du tétragramme – YaHVeH – ajoutée. Les temps de certains verbes ont été modifiés par rapport à cette traduction (fin du verset 18), en accord avec le sens de l’accompli et de l’inaccompli hébreux).