Parmi les captifs de Nabuchodonosor, le jeune prince hébreu Daniel se distingue entre tous. Administrateur en chef de Babylone, au VIe siècle av. J.-C., conseiller privilégié des rois babyloniens puis perses, il reste fidèle au Dieu de ses ancêtres, même sous menaces de mort.

Au soir de sa vie, alors que l’espoir de la restauration de Jérusalem et du temple brûle toujours dans son cœur, il reçoit des révélations inouïes. Ces visions dressent un tableau saisissant de l’histoire des civilisations, depuis son époque jusqu’à nos jours. Elles indiquent avec précision la date de l’onction du Messie. Elles ont pour but la fin du jugement, ou Yom Kippour céleste, et la venue de Micaël, le «grand chef» de l’humanité.

Le livre de Daniel met à la portée des «gens réfléchis» des connaissances vitales, à transmettre d’urgence à tout être humain, croyant ou non, juif ou chrétien.