Daniel : une lumière à Babylone

A vous maintenant, les riches !

14 Mai 2011 , Rédigé par daniel-lumiere-a-babylone.over-blog.com Publié dans #Actualité

Réaction biblique aux propos de Laurent Wauquiez sur le Revenu de solidarité active et « l’assistanat », vus par lui comme « cancer de la société ». (Pour une analyse politique et journalistique suivre par exemple le lien suivant :

http://www.marianne2.fr/sarkofrance/Comment-Sarkozy-soutient-Laurent-Wauquiez_a445.html)

« Alors, vous les riches, pleurez à grand bruit sur les malheurs qui vous attendent ! Votre richesse est pourrie, vos vêtements rongés des vers ; votre or et votre argent rouillent, et leur rouille servira contre vous de témoignage, elle dévorera vos chairs comme un feu. Vous vous êtes constitué des réserves à la fin des temps ! »

« Voyez le salaire des ouvriers qui ont fait la récolte dans vos champs : retenu par vous, il crie et les clameurs des moissonneurs sont parvenues aux oreilles du Seigneur des troupes célestes. Vous avez eu sur terre une vie de confort et de luxe, vous vous êtes repus au jour du carnage. Vous avez condamné, vous avez assassiné le juste : il ne vous résiste pas. »

 

Vous avez « aménagé », grâce à M. DEBRÉ, le régime indemnitaire de vos députés, de façon à leur garantir un revenu à vie de plusieurs milliers d’euros pour quelques courtes années de travail, et sans obligation vis-à-vis du Pôle emploi, contrairement à de « vulgaires » allocataires du RSA. Car toucher 6 000 € par mois à vie, cela n’a pas besoin d’être justifié, mais 400 € oui.

Vous avez occupé abusivement des logement sociaux, à Neuilly-sur-Seine. Vous n’avez pas regardé à la dépense pour vos convenances personnelles. Vous avez augmenté la TVA et plafonné l’impôt sur la fortune. Vous avez placé vos biens à l’étranger pour pouvoir payer moins d’impôts et jouir encore plus de la vie. Vous avez spéculé jusqu’à rendre l’argent virtuel.

Vous n’avez pas fait la guerre à l’industrie du tabac ni de l’alcool, préférant baisser le remboursement des médicaments pour combler le déficit de la sécurité sociale due à vos cancers du cigare et à vos beuveries, pardon votre gastronomie. Vous n’avez pas lutté contre la traite des êtres humains, préférant payer 300 € une bouteille de champagne à Pigalle pour pouvoir monter avec une dame, quand non loin de là, d’autres dames devaient se contenter de 30 €, et d’autres encore n’avaient pas de quoi nourrir leurs enfants.

Vous avez corrompu les gouvernements de façon à défendre les intérêts financiers de vos industries jusqu’au bout, y compris en mettant en danger la santé de la population, tout en prétendant les soigner et les aider.

Vous avez multiplié les palaces luxueux, à Dubaï et ailleurs, au mépris de l’environnement, alors que tant d’autres n’avaient pas un logement décent. Vous avez épuisé toutes les richesses naturelles, sans vergogne et n’écoutant que votre désir de puissance.

Vous avez trait vos administrés jusqu’à la dernière goutte, tout en leur faisant croire qu’il pouvaient tous devenir propriétaires, et même faire fortune contre quelques euros investis dans la loterie nationale. Et vous avez même eu la perversité de faire croire que si nous étions pauvres, c’était de notre faute. C’était parce que nous étions moins intelligents et moins courageux que ceux qui s’en sortaient. C’est-à-dire que nous aurions moins de valeur que vous. C’EST VOUS LE CANCER DE LA SOCIÉTÉ.

 

« Prenez donc patience, frères, jusqu’à la venue du Seigneur. Voyez le cultivateur : il attend le fruit précieux de la terre sans s’impatienter à son propos tant qu’il n’en a pas recueilli du précoce et du tardif. Vous aussi, prenez patience, ayez le cœur ferme, car la venue du Seigneur est proche. » Jacques 5.1-8 (d’après TOB)

« Le Seigneur ne tarde pas à tenir sa promesse, alors que certains prétendent qu’il a du retard, mais il fait preuve de patience envers vous, ne voulant pas que quelques–uns périssent mais que tous parviennent à la conversion. »

« Le jour du Seigneur viendra comme un voleur, jour où les cieux disparaîtront à grand fracas, où les éléments embrasés se dissoudront et où la terre et ses œuvres seront mises en jugement. Puisque tout cela doit ainsi se dissoudre, quels hommes devez–vous être ! Quelle sainteté de vie ! Quel respect de Dieu ! Vous qui attendez et qui hâtez la venue du jour de Dieu, jour où les cieux enflammés se dissoudront et où les éléments embrasés se fondront ! »

« Nous attendons selon sa promesse des cieux nouveaux et une terre nouvelle où la justice habite. » 2 Pierre 3.9-13, TOB

 

« Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’agneau;

car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ? » Apocalypse 6.15-17 TOB

 

« Après cela, je vis descendre du ciel un autre ange, qui avait une grande autorité; et la terre fut éclairée de sa gloire. Il cria d’une voix forte, disant: Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux, parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de son impudicité [aspect religieux], et que les rois de la terre se sont livrés avec elle à l’impudicité [aspect politique], et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe [aspect économique]. » Apocalypse 18.1-3, TOB

 

« Les nations se sont mises en colère, mais c’est ta colère qui est venue. C’est le temps du jugement pour les morts, le temps de la récompense pour tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, petits et grands, LE TEMPS DE LA DESTRUCTION POUR CEUX QUI DÉTRUISENT LA TERRE. » Apocalypse 11.18, TOB.

Commenter cet article