Daniel : une lumière à Babylone

La croyance en l’immortalité de l’âme : une alliance dangereuse avec la mort et un déni de la Vie éternelle (2)

6 Décembre 2016 , Rédigé par Misha Publié dans #Immortalité

Deuxième épisode de cette réflexion en rapport avec l’article de Billy Graham « La brièveté de la vie », paru en français sur le site Top chrétien.
 
La notion d’une immortalité naturelle, présente en nous par nature, est un des fondements du panthéisme antique et du spiritisme moderne. Ce dernier enseigne que nous possédons tous une étincelle divine de l’immortalité en nous et donc que nous n’avons rien à redouter pour la vie future, que nous soyons bon ou mauvais, que nous respections les dix commandements ou non, que nous croyions en Jésus ou que nous l’ignorions volontairement. Au fond le point de vue du spiritisme est logique et même plus cohérent que l’attitude des croyants, tel Billy Graham, qui enseignent que l’âme est immortelle tout en avertissant qu’il y aura une « rétribution » éternelle après la vie terrestre. Cette « rétribution » serait, croit-on, une séance de torture illimitée, comme l’enseignent depuis des lustres Rome et son cousin islamique. Ces deux agents de Satan aiment et pratiquent eux-mêmes la torture et ils sont les commanditaires indirects d’assassins, de coups d’État et d’actes terroristes, quand ils ne s’entretuent pas entre eux. Le Coran s’en vante. Rome communique sur le sujet avec beaucoup plus de discrétion, bien sûr… Pour aller plus loin votre notre article Guerres et papes.
 
Une alliance avec la mort qui rend la médiation du Christ inutile
Cependant, fonder ses espoirs dans l’au-delà sur le mensonge de l’immortalité de l’âme est dangereux. Que l’on souhaite la béatitude à ses amis, au paradis, ou la vengeance à ses ennemis, dans l’enfer éternel, on est dans une illusion mortelle. Considérons que le prophète Ésaïe, prophète messianique par excellence, nous donne à ce sujet cet avertissement :
« Vous dites : Nous avons conclu une alliance avec la Mort, nous avons fait un pacte avec le séjour des morts. Le fléau déchaîné, quand il passera, ne nous atteindra pas, car nous nous sommes fait du mensonge un refuge et dans la duplicité nous avons notre abri. » (Ésaïe 28.15)
Ne faisons-nous pas nous aussi alliance avec la mort, en prétendant, comme le serpent dans le jardin d’Éden, que nous ne mourrons pas réellement à notre décès ? Cette négation de la réalité de la mort est un mensonge de Satan, bibliquement parlant. Ne faisons pas de ce mensonge satanique un refuge, semble nous dire ici Esaïe. Et il continue en assurant :
« Ainsi parle le Seigneur DIEU [YOHVAH] : j’ai mis pour fondement en Sion une pierre, une pierre éprouvée, une pierre angulaire de prix, solidement posée ; celui qui la prendra pour appui n’aura pas hâte de fuir. » (Ésaïe 28.16)
Cette pierre est Jésus, notre vrai refuge contre les mensonges de Satan sur l’immortalité naturelle. Car Jésus est venu manifester la justice divine, signifiée par les dix commandements, dans notre nature humaine MORTELLE. Il est venu rendre la loi « grande et magnifique » (Esaïe 42.21). Or que dit la suite de l’avertissement d’Ésaïe sur l’alliance avec la mort ?
« Je prendrai le DROIT comme cordeau et la JUSTICE comme niveau. Et la grêle balaiera le refuge du mensonge, et les eaux emporteront votre abri. » (Ésaïe 28.17)
De quel mensonge est-il question ici ? D’après le contexte immédiat, il s’agit du mensonge relatif à « l’alliance avec la mort » (verset 15), c'est-à-dire de la croyance païenne en la survie de l’âme après la mort. C’est clair. Quelle est la réponse de Dieu à ce mensonge ? La justice et le droit. Où la justice et le droit de Dieu sont ils indiqués explicitement et complètement aux êtres humains ? Dans la loi des dix commandements, que Jésus a honorée et pris la peine de résumer en « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu » (pour les quatre premiers commandements) et « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (pour les six derniers commandements). De ces deux commandements, qui sont eux-mêmes un condensé des deux grandes parties du décalogue, « dépendent toute la loi et les prophètes » (Matthieu 22.40) selon Jésus. Ainsi le décalogue, d’origine divine, est tellement dense, complet et universel que Jésus a été capable d’en faire tout le fondement de la loi et des prophètes, simplement en donnant un titre à chacune de ses deux grandes parties !
Nous avons donc, selon la Bible en en particulier selon le prophète Esaïe :
— d’une part l’alliance avec la mort, la croyance en l’immortalité de l’âme, qui s’accompagne tôt ou tard d’un rejet au moins partiel du droit et de la justice divines ;
— et, d’autre part, la foi en la rédemption messianique et la résurrection, qui s’accompagne tôt ou tard d’une vraie soumission* à la justice et au droit divins, indiqués dans le décalogue. Cette soumission volontaire et joyeuse donne du sens à la bonté de Dieu et du poids à sa justice.
Nous constatons donc que le mensonge satanique de l’immortalité de l’âme est étroitement lié au mensonge satanique de la péremption des lois divines (voir notre série sur la pérennité du décalogue). C’est pourquoi Satan a travaillé avec succès à conserver la croyance romaine en l’immortalité de l’âme dans le protestantisme afin de mieux pouvoir induire les protestants en erreur au sujet de la validité des lois divines. Aujourd’hui les chrétiens se croient en règle avec Dieu, tout en rejetant son autorité et ses lois (le sabbat notamment) et tout en faisant une « alliance avec la mort » (en croyant en la survie de l’âme). Mais que dit Dieu au sujet de cette illusion satanique et de cette fausse sécurité spirituelle ?
« La grêle balaiera le refuge du mensonge, et les eaux emporteront votre abri. Elle sera effacée, votre alliance avec la Mort, votre pacte avec le séjour des morts ne tiendra pas. Le fléau déchaîné, quand il passera, vous écrasera. » (Ésaïe 28.17-18)
Voilà littéralement ce qui attend les chrétiens aujourd’hui, comme annoncé dans l’Apocalypse. Séduits par Satan et égarés par les théologiens fidèles à Rome, les chrétiens d’aujourd’hui, même « évangéliques », risquent d’être balayés par les fléaux de la fin des temps, comme le seront les défenseurs de l’islam. À moins qu’ils ne se repentent et renoncent à la fausse sécurité satanique de l’immortalité naturelle de l’âme, ils risquent de rater l’enlèvement des fidèles du Créateur, lors de la première résurrection, au retour en gloire de Jésus.
Le prophète Ésaïe est celui qui annonce la venue d’Emmanuel, de « Dieu avec nous » (Ésaïe 7.14 ; Matthieu 1.23). Il mérite d’être écouté aussi dans ce passage. Pourquoi Dieu aurait-il fait autant d’efforts et bravés autant de dangers pour être « avec nous » en Jésus-Christ, il y a deux mille ans, si nous étions déjà de la même nature que Lui, puisque possédant une âme immortelle ?? Dieu serait alors déjà « avec nous », par nature, comme l’enseignent le spiritisme et les spiritualités orientales. Dieu n’aurait alors pas eu besoin de s’incarner pour être « avec nous ». Donc la médiation de Jésus serait inutile. Le point de vue de l’islam sur Jésus a ici le mérite d’être cohérent, bien que satanique. En revanche le point de vue de Billy Graham et des Églises évangéliques n’est pas cohérent : si l’âme était immortelle, la médiation de Jésus serait une supercherie et son agonie sur la croix une comédie.
Si l’apôtre Pierre nous appelle à devenir « participant de la nature divine » (2 Pierre 1.4), c’est bien parce que nous ne la possédons pas. Seul Dieu la possède mais, comme il n’est pas dans la toute-puissance et qu’il n’est pas égoïste, il choisit librement d’en partager certains attributs avec nous. Quels sont ces attributs ? La suite de la déclaration de Pierre le précise. Nous sommes appelés à devenir participant de la nature divine « en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise », et non en désirant posséder une âme immortelle. Nous ne devons pas désirer la même nature et la même puissance que celle du Créateur, mais la même sainteté et la même pureté que lui. Quand nous fuyons la corruption qui résulte de la convoitise, Dieu nous communique une part de sa sainteté, une part de son absence d’égoïsme et de son insensibilité à la convoitise, qui le rend capable d’aimer les autres sans limites.
 
Le riche et le pauvre Lazare : Une parabole éloquente
Le seul texte biblique que l’on puisse citer à l’appui de la croyance populaire en l’immortalité naturelle de l’âme est la parabole du l’homme riche et du pauvre Lazare, dans Luc 16. Billy Graham y fait d’ailleurs allusion dans l’article  « La brièveté de la vie ». Mais ce n’est qu’une parabole justement, un enseignement imagé utilisé par Jésus pour capter l’attention des auditeurs. Jésus part des (fausses) croyances populaires de l’époque, importées par les juifs de l’exil à Babylone*. Jésus part d’un conte populaire de l’époque pour rendre son enseignement parlant aux oreilles de ses auditeurs.
* Le Coran a beau blâmer les juifs infidèles à YOHVAH, l’islam adopte lui aussi, au sujet de l’âme, un mensonge sorti tout droit de Babylone et de Platon. Quel manque d’intelligence spirituelle !
Cependant Jésus ne blâme pas ses auditeurs, dont plusieurs croient peut-être à ce conte ; il ne les condamne pas d’emblée. Mais quel est l’enseignement de sa parabole ? N’est-ce pas de montrer la vanité profonde de cette croyance en l’immortalité naturelle et à l’enfer éternel ? En effet Jésus conclut ainsi sa parabole :
« S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader, même si quelqu’un revenait des morts. » (Luc 16.30)
Autrement dit toute croyance dans notre survie immédiate dans l’au-delà est vaine car elle ne peut servir aux vivants qui restent sur terre. Jésus s’oppose ici d’avance à toute forme de spiritisme, « chrétien » ou non, à toute communication, à tout échange avec les prétendus « saints » qui seraient au Ciel dans la béatitude, ou en enfer dans la torture.
Jésus est ici comme ailleurs en plein accord avec l’Ancien Testament, qui interdisait formellement aux Hébreux toute tentative de contact avec l’au-delà, réel ou supposé, sous peine de mort. Et nous, faisons-nous alliance avec la mort ou avec Dieu ?
Jésus est aussi en plein accord avec l’Ancien Testament quand il présente Dieu comme bon, juste et miséricordieux. Or Dieu n’infligerait jamais une peine disproportionnée à la faute, par sadisme ou par esprit satanique de vengeance, comme le fait le dieu du Coran et comme le font aussi parfois certains de ses adeptes, impitoyables assassins et terroristes. Ici, dans la Bible, la miséricorde n’est pas un simple mot agréable à prononcer et utile pour capter un auditoire, mais c’est une réalité vivante !
Comment les « saints » seraient-ils aujourd’hui au Ciel et dans la béatitude en voyant quelle misère et quelle souffrance nous continuons d’endurer sur Terre ? Pourquoi Dieu et ses anges les soumettraient-ils à une telle torture psychique après leur décès ? Où serait la miséricorde ? Non, la torture psychique, c’est une invention de Satan, relayée par le dogme romain de l’enfer éternel, ce n’est pas une idée de Dieu. Les êtres célestes éprouvent déjà suffisamment de douleur à voir notre situation actuelle pour ajouter encore une souffrance supplémentaire inutile à nos chers disparus. La croyance en l’immortalité de l’âme est donc indéfendable au vu de la justice et de la miséricorde divine.
 
L’enfer éternel : une croyance déraisonnable et insultante
La doctrine de l’enfer éternel est une véritable insulte au caractère d’amour de Dieu. Cette doctrine conduit les croyants les plus réfléchis à croire en l’universalité inconditionnelle du salut éternel, une hérésie tout aussi mortelle au final. Ainsi Satan gagne sur les deux tableaux :
— les âmes sensibles restent terrorisées par un dieu qu’elles croient impitoyable, injuste et sadique, comme le dieu présenté dans le Coran ou par certains catholiques ultra, favorables à la peine de mort (qui s’excitent actuellement en France à cause du retour annoncé de la droite catholique) ;
— les âmes plus réfléchies sont entraînées vers l’universalisme ou l’athéisme.
Résultat : personne ne témoigne vraiment de la justice et de la bonté de Dieu. Comment une personne raisonnable, libre de tout ressentiment venu du fond de l’enfance et de l’inconscient, pourrait-elle croire en un Dieu qui torture éternellement ses opposants ? Un péché temporaire, limité dans le temps, mérite-t-il un châtiment illimité ?? La Bible n’enseigne pas cela.
Le langage IMAGÉ que la Bible utilise, par exemple pour dire des réprouvés que « leur ver ne mourra pas » (Ésaïe 66.24) ne doit pas nous induire en erreur. Un ver n’a qu’une durée de vie très limitée en réalité. C’est la durée de la mort qui est illimitée, ici, pas la vie du ver. Le feu qui ne s’éteint pas dont parle la Bible est un feu dont les CONSÉQUENCES sont éternelles et non d’un feu « éternel » au sens où nous le concevons dans notre pensée abstraite occidentale, rendue malade par quinze siècles de domination de Rome sur le christianisme.
Quand on sortira, on verra les cadavres des hommes qui se sont rebellés contre moi ; Car leur ver ne mourra point, et leur feu ne s'éteindra point ; Et ils seront pour toute chair un objet d'horreur. (Ésaïe 66.24)
Pour comprendre le texte d’Ésaïe 66, il faut se mettre dans la peau d’un sémite de l’époque, possédant une pensée concrète et imagée. Tout incendie couramment observé en Palestine ou au Moyen Orient à l’époque finissait toujours par s’éteindre, généralement faute de combustible. Le feu qui dure toujours dont parle la Bible est donc simplement comme un feu que l’on n’arrive pas à éteindre. On ne peut pas arracher quelqu’un à cette mort-là, on ne peut pas le sauver de cet incendie une fois qu’il y est entré. Il est entièrement et définitivement détruit, et non torturé indéfiniment. Puis le feu s’éteint forcément, faute de combustible ! C’est du bon sens.
Personne ne ressuscitera de cette mort-là : c’est une mort éternelle. Ce feu détruit et anéantit les pécheurs entièrement et pour toujours, corps, âme et esprit. La destruction du mal sera donc totale et définitive. Gloire à Dieu !
Si l’enfer continuait de brûler toujours, alors Satan aurait raison et Dieu ne gagnerait pas son procès. La justice divine ne serait pas reconnue, puisque le mal subsisterait quelque part dans l’univers. Le mal continuerait de régner en enfer, dans la souffrance et la perpétuation de la haine contre Dieu, ce qui semble réjouir le « prophète » Muhammad, mais pas Dieu ! Au contraire, dans l’Apocalypse de Jean, Jésus révèle qu’après le feu purificateur Dieu instaurera une nouvelle terre ou la JUSTICE habitera et où la mort NE SERA PLUS (Apocalypse 21.4) Pas de feu, pas de mort, pas de révolte contre Dieu dans ce nouveau monde.
Nous voyons donc que, si le langage imagé du prophète Ésaïe (Ésaïe 66.24) peut nous induire en erreur, nous autres occidentaux peu habitués à cette pensée hébraïque analogique, l’Apocalypse de Jean est elle plus claire à ce sujet. Le Mal avec toutes ses conséquences est bien appelé à disparaître. C’est ce que Satan, auteur du Mal, redoute précisément, aussi essaie-t-il de maintenir les croyants dans l’erreur de la croyance en l’immortalité naturelle.  « Vous ne mourrez pas du tout », disait-il en Éden. Son discours n’a pas changé. Navrant qu’une personnalité aussi influente que Billy Graham colporte un mensonge aussi dangereux pour la santé et pour le salut de l’âme ! Mais c’est ce qui fait jubiler Satan, précisément, car l’intoxication collective de notre pensée par les dogmes insensés de Rome perdure.
Répétons-le : non seulement, la croyance en l’immortalité de l’âme n’est pas éthique, mais elle n’est décidément pas biblique. En effet, hormis la PARABOLE de Luc 16, que nous disent les autres textes bibliques sur la vie après la mort ? Où et surtout dans quel état sommes-nous dans l’attente de la bienheureuse résurrection, qui est la « rédemption de notre corps » (Romains 8.23) selon l’apôtre Paul ? Comment le croyant attend-il la première résurrection, son espérance ultime ? La Bible doit donner des réponses claires à cette question essentielle, afin que nous ne soyons pas égarés par les mensonges du serpent satanique de l’Éden.

Commenter cet article

Therese 15/06/2017 04:24

Bonjour, nous croyons que l'âme est immortelle, le corps est la maison et l'âme ( esprit) est l'occupant. Notre corps meurt, mais notre âme continue a vivre soit elle va au ciel ou soit en enfer, qui est le séjour des morts, exactement comme la parabole de l'homme riche et le pauvre, la parole de Dieu dit bien " l'âme qui pèche, c'est celle qui mourra" Ezéchiel 18:4; Dieu n'a pas dit le corps mais de l'âme . Dans Job 32:8 qui dit " Il y a un esprit (âme) dans l'homme". Je vous invite d'aller sur You Tube vidéo : Témoignage vrai de 7 jeunes colombiens ont été emmenés par Jésus, et un autre Témoignage aussi de GLORIA POLO Expérience de mort imminente, sauvée par la GRACE DE DIEU.
1 corinthiens 2:14 " Mais l'homme animal ( terrestre) ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge". Restons en paix, dans le Nom de Jésus. Amen

Misha 21/06/2017 13:55

Bonjour Therèse et merci pour votre réponse cordiale.
Il n’y a pas de problème, vous pouvez toujours essayer de me convaincre de changer d’avis. Les adventistes animent l’Association internationale pour la défense de la Liberté religieuse, qui intervient aux plus hauts niveaux des États. Nous revendiquons notamment la liberté de manifester notre opinion, y compris à d’autres chrétiens, contrairement à ce qui est politiquement correct dans les relations interconfessionnelles aujourd’hui. La réciproque doit être vraie : les autres chrétiens ont le droit d’essayer de nous présenter leur point de vue et de tenter de nous en convaincre !
Il est très beau ce texte d’Esaïe 5 :14 que vous citez à la fin de votre commentaire : « C'est pourquoi le séjour des morts ouvre sa bouche, élargit sa gueule outre mesure; alors descendent la magnificence et la richesse de Sion et sa foule bruyante et joyeuse ». Cependant considérez que ce texte est en parfait accord avec les autres textes bibliques sur ce sujet. En deux phrases, très concises, avec son érudition et le génie de la pensée hébraïque, Esaïe décrit :
— d’une part L’ANÉANTISSEMENT final de Satan, de ses anges et de ceux qui auront persisté à croire en leurs mensonges. Ces mensonges de Satan concernent notamment une vie extra-corporelle possible : ils s’opposent clairement aux paroles de Dieu, qui dit, à propos de l’homme pécheur : « pour mourir, tu vas mourir » (traduction littérale de Genèse 2:17). Le séjour des morts ouvre sa bouche pour les avaler. Ils vont donc DISPARAÎTRE, être réduits au SILENCE (voir Psaume 31.18 et 115.17). Salomon pour sa part conseillait : « Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le; car il n'y a NI ŒUVRE, NI PENSÉE, ni science, ni sagesse, DANS LE SÉJOUR DES MORTS, où tu vas. » Ecclésiaste 9:10
— d’autre part, cette foule joyeuse qui, ici, descend dans LE SILENCE de la mort évoque, pour moi, par contraste, la foule des rachetés et des anges qui sont restés fidèles à YAHVEH, rassemblés autour du Christ dans la Nouvelle Jérusalem. Les rachetés auront ressuscité avec un « corps incorruptible » ou bien ils auront été « transformés » avant d’être enlevés au Ciel (lire 1 Corinthiens 15:52 et le contexte). C’est clair, pour l’apôtre Paul, fondateur du christianisme, ON NE PEUT PAS ENTRER DANS L’ÉTERNITÉ SANS AVOIR UN CORPS. Une « âme », même si elle pouvait exister seule, ne suffirait pas. Un être humain, racheté ou non, a absolument besoin d’un corps pour exister.
Vous dites avec raison « qu'il n'y a qu'une seule vérité c'est-à-dire la parole de Dieu ». Si pour vous la Bible contient vraiment les paroles de Dieu, alors il vous faut vous demander pourquoi vous laissez vos sentiments, vos expériences et votre INTERPRETATION de vos expériences, votre subjectivité et votre personnalité, s’élever AU DESSUS des paroles de Dieu. Votre personnalité a toute sa place, elle n’est pas en cause en tant que telle. Mais vous ne pouvez sans risque placer votre appréciation personnelle de faits non rationalisables AU-DESSUS des paroles de Dieu. C’est comme si vous vous considériez au-dessus de Dieu, ou comme fusionnée avec lui, capable par vous-mêmes de discerner entre le vrai et le faux, entre le Bien et le Mal, comme le serpent le prétendait dans le jardin d’Eden. Votre approche n’est pas différente, à cet égard, du bouddhisme, du New Age, de la méditation transcendantale, du yoga kundalini (dont les pratiques sont semblables à celles du soi-disant « parler en langues inconnues ») ou même de la simple superstition spirite de Céline Dion qui prétend que « René lui parle chaque jour ». Élevons-nous, je vous prie, au-dessus du niveau de crédulité de Céline Dion et des lecteurs de France Dimanche. La Bible est totalement opposée à l’animisme, depuis sa première jusqu’à sa dernière page !

Je me suis très mal exprimé apparemment dans ma réponse précédente : ce ne sont pas les expériences ou les visions en tant que telles que je renie ou que je qualifie de « sataniques » : c’est L’INTERPRÉTATION que l’on peut faire de ces expériences et de ces visions qui peut être éventuellement influencée par Satan. Car nous sommes fragilisés, psychiquement, séduits et trompés, depuis le jardin d’Eden. Lucifer, lui, sait très bien que nous ne sommes pas immortels. Aussi, il se réjouit, follement, de voir des milliards de personnes captives comme vous de ces mensonges sur Dieu et sur l’être humain. Il se réjouit de leur destruction imminente et future et plus encore du déshonneur que tous ces morts apportent sur le gouvernement du Créateur.
Vous avez éprouvé une sensation de flotter en dehors de votre corps : très bien. Sachez que votre cerveau avec ses 100 milliards de neurones est tout à fait capable de construire de telles images et de telles sensations. Aujourd'hui on peut le démontrer scientifiquement. Mais il s'agit seulement d’une vision, d'une réalité virtuelle fabriquée par le cerveau, ce n’est pas la réalité ! Il vous faut peut-être essayer de comprendre ce que signifie cette vision, par rapport à votre histoire personnelle. En tout cas, cela ne peut absolument pas prouver qu’il est possible de sortir de son corps !
La Bible ne se contredit pas. Les prophètes et visionnaires qui viennent après elle ne peuvent pas être crédibles, pour un vrai protestant, S’ILS CONTREDISENT LE CLAIR TÉMOIGNAGE DES ÉCRITURES. « Les esprits des prophètes sont soumis aux prophètes » (1 Corinthiens 14:32). C’est une réalité qu’il faut accepter.
— Soit on croit en la véracité de Dieu et de la Bible, alors la Bible devient le critère de notre foi et LE CRITÈRE D’INTERPRÉTATION DE NOS EXPÉRIENCES ET DE NOS VISIONS.
— Soit nous prenons nos propres visions pour la réalité et nous sommes le jouet des puissances occultes. Les anges déchus peuvent alors nous manipuler à leur gré, peu leur importe que nous prétendions croire en Christ ou non. Si nous croyons 99 % de l’Evangile et des paroles de Dieu, et non 100 %, Satan peut prendre l’avantage sur nous.
C’est en milieu chrétien que Satan est le plus actif, évidemment, car c’est là qu’il est le plus potentiellement menacé, comme le montre le déferlement du soit-disant « Saint-Esprit » qui fait tomber les gens À LA RENVERSE, DANS UNE POSTURE INDÉCENTE, comme dans le yoga kundalini, alors que, partout, dans l’histoire biblique, la majesté et la puissance divines font tomber l’être humain SUR SA FACE, DONC EN AVANT, marque de respect. A méditer.
Toute INTERPRETATION d’un témoignage ou d’une expérience qui contredit le témoignage des Écritures n’est pas recevable pour la foi protestante. Nous adventistes, nous avons reçu le témoignage d’Ellen White comme authentique, UNIQUEMENT PARCE QU’IL NOUS SEMBLE CONCORDER PARFAITEMENT AVEC LES ÉCRITURES, seules références absolues de la foi judéo-chrétienne. Et encore, cette reconnaissance d’Ellen White par nous ne s’est pas faite d’emblée et à l’unanimité : il y a eu des désaccords, des critiques et même des calomnies ! C’est normal, c’est humain.
Vous dites que les écrits d’Ellen White que vous avez lus vous ont parus « remplis du Saint-Esprit et de sagesse ». À la bonne heure. ALORS JE VOUS INVITE À LIRE ATTENTIVEMENT LE CHAPITRE ENTIER QUE CET AUTEUR CONSACRE À L’IMMORTALITÉ DE L’ÂME dans son ouvrage autrefois intitulé, un peu pompeusement, dans l’édition française, « La Tragédie des siècles ». Vous pouvez le lire en ligne ici :
https://egwwritings.org/
(dépliez la ligne « Livres », dépliez la sous-ligne « La Tragédie des siècles », recherchez le chapitre 33 intitulé « La séduction originelle »)
Je vous souhaite une fructueuse lecture de cet ouvrage « rempli du Saint Esprit et de sagesse » comme vous dites !
Encore une fois, je vous supplie de regarder à la MORT et à la résurrection du Christ, pour vos péchés et pour ceux du monde entier : CE SACRIFICE PERD TOUTE SA FORCE ET TOUT SON SENS SI L’ÂME DU CHRIST EST IMMORTELLE ! Jésus ne serait alors pas vraiment mort et Dieu n’aurait pas vraiment DONNÉ son fils à l’humanité.
Oui, Dieu a été jusqu’à envisager de cesser d’exister pour que VOUS, vous ayez une chance de pouvoir échapper à la mort ! Que votre cœur soit bouleversé par cette heureuse nouvelle, comme le mien l’a été.
Faites une recherche dans n’importe quelle base de donnée biblique en entrant seulement ces deux mots clés : « Christ » et « vie ». Vous serez surprise de constater que la Vie qui nous est promise est toujours EN CHRIST, jamais en nous-mêmes ! Exemple :
« Car le salaire du péché, c'est la mort [la mort, et non la « délivrance » du corps] ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle EN JÉSUS-CHRIST notre Seigneur. » Romains 6.23
En Jésus-Christ, se trouve quelque chose que nous ne possédons pas par nature, quelque chose qui provient exclusivement de la nature divine, mais dont Dieu veut nous rendre « participants » (lisez attentivement 2 Pierre 1:4). Oui, Dieu veut partager L’ÉTAT (et non la nature) d’immortalité avec nous, simples créatures, dénués d’une âme immortelle. N’est-ce pas là un amour bouleversant ? N’est-ce pas infiniment plus beau et plus grand que de se croire déjà investi par nature de cette immortalité, comme veut nous le faire croire Lucifer ?
Avez-vous réfléchi que, considérer le corps humain — cette merveille d’une complexité inimaginable, qui continue de défier l’intelligence des meilleurs scientifiques, de dépasser les capacités d’investigation des meilleurs microscopes électroniques et de surpasser le fonctionnement, uniquement binaire, des meilleurs ordinateurs — considérer ce corps qui a le suprême honneur de posséder, comme Dieu, la PAROLE (et non une âme immortelle), considérer, dis-je, ce corps comme « une simple enveloppe » (ce sont vos propos), c’est vraiment faire peu de cas du travail inouï, du soin et du génie que le Créateur a déployé pour former notre être ! Il fallait que je vous le dise !
DERRIÈRE LA SURVALORISATION DE L’ÂME, SE CACHE SOUVENT UNE DÉVALORISATION DU CORPS. C’était le cas déjà pour certains philosophes grecs. Pourquoi sous-estimeriez-vous la valeur de votre corps ? Un vrai chrétien doit soupirer, non pour la délivrance (sic) du corps, mais pour L’ADOPTION de son corps (Romains 8:23). C'est toute la différence entre la foi biblique et le catholicisme romain.
J’aurais encore tant de choses à vous dire ! Au plaisir du vous lire, en tout cas, car c’est très intéressant. JE SOUHAITE VRAIMENT QU’IL Y AIT UN JOUR DE LA JOIE DANS LE CIEL AUPRÈS DES ANGES DE DIEU À VOTRE SUJET ! (Luc 15:7)
PS : Vous semblez indignée que l’on puisse « dire que "c'est impossible que [Dieu] se manifeste à l'homme à notre époque pour lui montrer son royaume ou encore l'enfer" » et vous dites, en partie à juste titre, que « c'est vraiment réduire Dieu et pensé savoir plus que Dieu! » Je ne sais pas où vous avez pris cette citation ?? En tous cas pas sur ce site, je ne me reconnais pas du tout dans ces propos. Je tenais à le préciser.

thérèse 19/06/2017 05:23

Misha

Je peut comprendre à quel point il peut être difficile de croire en de tels témoignages chrétiens concernant l'enfer et le paradis, et surtout qu'on on est convaincu de "notre vérité". Et il est certains qu'il n'y a qu'une seule vérité c'est-à-dire la parole de Dieu. Cette dernière est vivante, et Ellen White en est une preuve pour vous les Adventistes aujourd'hui, puisqu'elle à été utilisée par Dieu en vision pour aider les chrétiens dans leur quête spirituelle, d'ailleurs j'ai déjà lu quelques unes de ses écritures et je reconnais qu'elles sont remplies du Saint-Esprit et de sagesse. Mais voilà il est bien précisé qu'elle a eu plusieurs visions et vous vous dite que les témoignages que j'ai cité viennent de Satan et pourtant quelques personnes de ces témoignages ont eu eux aussi des visions, par exemple sur Youtube il y a le témoignage d'un Musulman qui tuais des chrétiens pensant que c'était eux qui étais sur la mauvaise voie, mais voilà qu'après que Jésus se révèle à lui en vision il se convertit au christianisme les larmes aux yeux! Cette vidéo s'appelle "Afshin musulman iranien convertit au christianisme" je vous encourage à la voir. Je suis désolé mais si vous dite que ces témoignage viennent de Satan alors c'est comme si vous dite que Ellen White est une prophétesse Sataniste. Mais je sais que comme vous je pense que son histoire est réel et véritable, une histoire qui s'est passé il y a à peine plus d'un siècle. Pourquoi le Seigneur Jésus n'utiliserais pas d'autres personnes de notre génération pour nous révéler la vérité? Et d'ailleurs encore plus aujourd'hui puisque nous sommes plus proche que jamais de la fin des temps car Jésus a dit dans Joël 3:1 "A la fin des temps je répandrais mon Esprit sur toutes chairs,vos fils et vos filles prophétiserons, vos vieillards auront des songes, vos jeunes gens des visions", voilà une prophétie qui s'accomplie aujourd'hui sous nos yeux! Mais sachez qu'elle ne s'accomplie pas exclusivement par vous Adventistes! Mais sur "toutes chairs" car Dieu ne regarde en aucun cas la religion mais plutôt le cœur de l'homme. En tout cas sa parole est vivante, elle ne réside pas seulement dans des écritures, Jésus est parmi nous et rien ne lui est impossible! Dire que "c'est impossible qu'il se manifeste à l'homme à notre époque pour lui montrer son royaume ou encore l'enfer" c'est vraiment réduire Dieu et pensé savoir plus que Dieu! il s'est toujours révélé aux hommes de toutes les façons qu'il veut, allant de la façon la plus spirituelle à la façon la plus physique exemple l'histoire de Paul qui a lui aussi eu une vision comme se musulman, d'ailleurs leurs histoires sont semblables.
Je crois en ces témoignages car ils glorifient réellement Jésus-Christ,j'en suis moi même un témoignage puisque autrefois j'étais comme vous, je ne voulais pas les regarder mais le Saint-Esprit m'a convaincu de les regardez, c'est alors que je me suis rendu compte à quel point l'enfer est une réalité et qu'il y a tant de personnes qui prennent se chemin "grand et large" Matthieu 7:13, mais je me suis grandement réjouis que le Paradis existe également après avoir entendu une description envieuse de la part des témoins . Ca a été un réveil pour moi, de plus j'ai eu moi aussi un songe où je sortais de mon corps et volait dans les airs, il y avait une grande plaine et je sentais une fraîcheur apaisante c'était si beau à voir mais si réel que j'ai commencer à prendre peur à l'idée de ne plus pouvoir revenir dans mon corps, j'en suis certaine que c'était mon esprit qui était sorti de mon corps et je sais que c'est un message du Seigneur. Croyez ou pas mais sachez que mon cœur appartient entièrement à Jésus, je le sert et il continue à me guider dans la vérité. Voilà je m'arrête là, merci beaucoup pour vos commentaires d'où avoir pris le temps de me répondre, au revoir que le Seigneur vous bénisse. " C'est pourquoi le séjour des morts ouvre sa bouche, élargit sa gueule outre mesure; alors descendent la magnificence et la richesse de Sion et sa foule bruyante et joyeuse" Esaïe 5:14

Joel 16/06/2017 11:14

A propos de «paix», dans les derniers jours, moi je retiens cette parole prophétique de l'apôtre Paul : «Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point.» (1 Thessaloniciens 5:3) On n'a jamais autant parlé de paix aujourd'hui, surtout dans les milieux chrétiens. Alors prudence : Jésus n'a-t-il pas dit, je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée ? (au sens de la division entre les esprits). Il n'y a aucun accord possible entre la lumière et les ténèbres (Jean 3:19 ; cf. 2 Corinthiens 6:15). Nous resterons en état de guerre spirituelle jusqu’au retour de Jésus. Pas de doute.
Maintenant, à propos du rôle irremplaçable du CORPS, qui est inséparable de l’âme, l’apôtre Paul enseignait :
« Or, nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement. Et ce n'est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant L'ADOPTION, LA RÉDEMPTION DE NOTRE CORPS. Car c'est en espérance que nous sommes sauvés. » (Romains 8:23-24)
En quoi la «rédemption de notre corps» serait-elle nécessaire, si notre corps n’était qu’une enveloppe méprisable d’une âme immortelle ? Mais non, notre corps aussi fait indissociablement partie de la merveille précieuse pour Dieu que nous sommes. Si notre corps aussi doit être « adopté » ou « transformé » (1 Corinthiens 15:51), c’est bien parce que notre âme ne peut pas être dissociée de notre corps.
Ce n’est pas tout, Paul écrit aussi :
«Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même TOUT ENTIERS, et que TOUT VOTRE ÊTRE, l'esprit, l'âme ET LE CORPS, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ! Celui qui vous a appelés est fidèle, et c'est lui qui le fera.» (1 Thessaloniciens 5:23-24) Pas de doute, pour Dieu, le salut ne peut se faire qu’avec TOUT notre être, et pas avec notre âme seulement. Pour la Bible, l’âme seule ne peut exister en dehors du corps, comme le montrent ces articles et beaucoup d’études de biblistes et de savants. Seul Dieu est vraiment immortel, par nature. Nous, nous ne pouvons qu’être maintenus en vie par Dieu.
« EN LUI nous avons la vie, le mouvement et l’être », comme le prêchait l’apôtre Paul aux Athéniens (Actes 17:28). Nous avons la vie EN LUI, mais pas en dehors de lui : nous n’avons pas la vie nous-mêmes !
L’apôtre Paul vivait dans l’espérance de la résurrection, uniquement, et non dans l’attente d’un envol hypothétique de son âme au Ciel :
«Nous ne voulons pas, en effet, vous laisser ignorer, frères, au sujet de la tribulation qui nous est survenue en Asie, que nous avons été excessivement accablés, au-delà de nos forces, de telle sorte que NOUS DÉSESPÉRIONS MÊME DE CONSERVER LA VIE. Et nous regardions comme certain notre arrêt de mort, AFIN DE NE PAS PLACER NOTRE CONFIANCE EN NOUS-MÊMES, MAIS DE LA PLACER EN DIEU, QUI RESSUSCITE LES MORTS.» (2 Corinthiens 1:8-9)
Pour Paul, il n’y a que deux états possibles de l’être humain, la mort ou la vie. Croire que l’être humain est immortel par nature, c’est refuser de placer sa confiance en Dieu qui ressuscite les morts. C’est une position fondamentalement incrédule. Aujourd’hui, alors que la connaissance biblique a explosé, par rapport aux siècles passés, il n’est plus excusable de continuer à croire en l’immortalité de l’âme. On ne peut plus pécher par ignorance !

Misha 15/06/2017 16:25

«le corps est la maison et l'âme ( esprit) est l'occupant», dites-vous. Mais savez-vous que c'est exactement ce qu'enseignaient les dualistes néo-platoniciens il y a deux mille ans ? Or ces philosophes étaient les adversaires les plus féroces du christianisme à l'époque… jusqu'à ce que le christianisme se laisse contaminer par ces philosophies dualistes, quand l'Eglise s'est alliée au pouvoir romain, à partir du IVe siècle. La décadence spirituelle a suivi inévitablement. La Bible n'est pas dualiste.
Dieu avait dit à Adam dans le jardin d'Eden : «le jour ou tu en mangeras, tu mourras certainement» (Genèse 2.17). En hébreu : «pour mourir, tu vas mourir !» Dieu ne dit pas : «tu auras l'air de mourir, mais en fait tu continueras d'exister sous forme d'âme immortelle», non, il dit, très clairement, «si tu désobéis à ma parole, TU CESSERAS D'EXISTER», le seul Créateur, c'est Moi. Mais le serpent arrive et dit : «mais non, Dieu ne dit pas la vérité, vous n'allez pas vraiment mourir, mais devenir comme Dieu, une âme immortelle». Alors qui croyez-vous ? le serpent ou Dieu ?
Comment pouvez-vous dire : «nous croyons que l'âme est immortelle» et citer ensuite Ezéchiel 18:4, qui annonce noir sur blanc la mort définitive de l'âme pécheresse (et non l'enfer éternel, invention satanique de Rome) ?? Alors, selon Ezéchiel, l'âme peut-elle mourir oui ou non ? Qui a raison ? Les crédos de votre Eglise (traditions des hommes comme le sont les crédos de l'Eglise catholique romaine) ou le prophète Ezéchiel ?

Mourir. Terrible sort, dont la perspective fait trembler Satan lui-même. Terrible mais juste châtiment que Dieu veut à tout prix nous éviter. Voilà pourquoi il est venu MOURIR à notre place. Oui l'Evangile est vraiment une bonne nouvelle : un fait réel. Ce n'est pas un bon conseil seulement. Ce n'est pas seulement «si tu obéis, tu pourras aller au ciel au lieu d'aller en enfer». Nous sommes déjà, réellement, ressuscités, collectivement, en Jésus-Christ. Mais pour ressusciter, il faut d'abord mourir ! Nous sommes déjà sauvés parce que nous sommes déjà morts ! Mais si l'âme est immortelle, vous ne pouvez pas réellement mourir, et le serpent de l'Eden aurait raison ! Et alors le péché n'existerait pas, le péché ce serait juste une question d'interprétation personnelle, de morale, si vous préférez. Mais non, le péché est une horrible réalité. La loi des dix commandement est donc vraiment immuable. Jésus est vraiment mort sur la croix, corps, âme et esprit. Dieu s'est déchiré lui-même pour nous à Golgotha. Nous sommes vraiment morts en Jésus-Christ, c'est pourquoi nous pouvons aussi nous considérer dès à présent comme assis dans les lieux célestes en lui ! Reconnaissez-le : l'immortalité de l'âme enlève toute sa force à l'Evangile. C'est vraiment la doctrine de Satan par excellence, le fondement théologique de l'ordonnance blasphématrice du repos dominical.

Je suis bien content d'être entré en contact avec vous, c'est vraiment super instructif. Je reste stupéfait d'une telle confusion spirituelle. Je n'imaginais pas qu'un tel envoutement puisse exister. Vous êtes vraiment victime d'une forte séduction satanique, vous êtes complètement hypnotisée. Comment pouvez-vous citer Ezéchiel 18.4 sans rougir de vos doctrines, qui ne sont que des commandements d'homme ??? Je ne peux pas le comprendre, c'est vraiment surnaturel.

Bien sûr, vous avez raison de penser que les témoignages sont intéressants, et ceux que vous citez certainement aussi, mais les témoignages ne peuvent JAMAIS s'élever au-dessus du témoignage des Ecritures, seule référence infaillible (sauf du point de vue de Rome, je le rappelle).
De toute façon, les témoignages auxquels vous faites allusion ne sont pas des témoignages de personnes qui ont cessé de vivre, elles ne sont pas réellement mortes, justes tombées dans un coma profond dont elles sont ressorties. Ce n'est pas cela une résurrection. Lazare sentait mauvais quand on a rouvert son tombeau trois jours après son décès (Jean 11:39). Lazare est donc vraiment ressuscité. Vous ne pouvez pas me citez le témoignage d'une seule personne qui soit vraiment morte, complètement et irréversiblement, comme Lazare, qui ait réellement ressuscité et qui ait raconté avoir vu le paradis pendant sa mort. Cela n'existe pas et ce n'est pas possible, ni physiquement, ni spirituellement, parce que Dieu est le seul immortel. Il désire partager avec nous l'éternité, et c'est déjà incroyable, mais nous ne serons jamais ses égaux. Si vous pensez le contraire, vous pensez comme Lucifer, qui s'est révolté dans le Ciel parce qu'il voulait être au même niveau que Dieu, alors qu'il n'est qu'un ange, une créature. C'est pourquoi il sera désintégré un jour, et cela le terrorise profondément, parce qu'il sait, lui, que seul l'âme de Dieu est vraiment immortelle !
Voir le paradis, c'est possible. C'est plus probant quand on est en pleine possession de ses facultés, comme Ellen White en a fait l'expérience, qu'en étant dans le coma où l'on ne peut rien contrôler. Mais c'est possible, je le crois comme vous. Mais cela ne prouve pas l'existence de l'immortalité en nous. Nous n'avons en nous que la PENSÉE de l'éternité (Ecclésiaste 3.11) et non l'éternité elle-même.
Pour voir, il faut absolument un cerveau. Sans cerveau, votre esprit, votre âme, ne peuvent exister. Comment votre esprit pourrait-il se passer de 100 milliards de neurones dont chacun peut se connecter aux neurones voisins de 8000 façons différentes ??? Certains de ces neurones mesurent plus de 15 cm de long ! Oui nous sommes vraiment des créatures merveilleuses, qui surpassent largement les meilleurs ordinateur. Des créatures merveilleuses, parce que douées, comme le Créateur et comme les anges, de la PAROLE. Nous sommes donc des créatures prodigieuses, MAIS MORTELLES.
Une fois que l'activité du cerveau a définitivement cessé, une fois qu'il n'est plus oxygéné, il se désagrège irrémédiablement : on ne peut plus rien voir ni percevoir, on est totalement inconscient. C'est le bon sens même et c'était aussi l'avis du roi Salomon. La Bible n'est pas contre le bon sens : elle appelle un chat, un chat, et un mort, un mort, je le démontre suffisamment tout le long de ces articles.
Le réalisez-vous ? Si l'âme était immortelle, Jésus ne serait pas vraiment mort, et nos péchés ne seraient pas expiés. C'est pourquoi Satan, depuis le jardin d'Eden essaye de nous faire croire que nous sommes immortels : de cette façon nous nions que nous sommes des pécheurs et nous nous mettons au même niveau que Dieu, comme le pape !!! Franchement, sachant cela, pouvez-vous continuer de croire en cette doctrine romaine et satanique ???
Vous êtes déjà sauvée en Jésus-Christ, vous avez tout pleinement en lui. Maintenant la seule chose qui peut vous perdre, c'est de REJETER la lumière, par exemple la lumière qu'il vous envoie aujourd'hui par mon modeste intermédiaire. Alors soyez un enfant de lumière, aujourd'hui ! Amen.

Therese 14/06/2017 12:22

En parlant de Bily Graham, il dit la vérité! Que le Seigneur t'ouvre les yeux, l'âme est immortelle, que dis-tu de ses personnes qui sont mort et revenus a la vie, qui témoignent avoir vu l'enfer et le paradis, et c'est le Seigneur Jésus qui les a montrés. Tu vas me dire que Satan est derrière tout ça ! Dans Joel le Seigneur dit " Vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, vos jeunes gens des visions ". En parlant de l'homme riche et le pauvre, Dieu dit " Il n'est pas un Dieu pour mentir, ce qu'il dit, il l'accomplit ". Le Seigneur Jésus est Dieu, et tous ce qu'IL dit, et tout ce qui sort de sa Parole : les paraboles.. c'est la réalité et vrai. Ce n'est pas une invention du Diable. Jésus dit " Celui a le Fils a la vie, mais celui qui n'a pas le Fils n'a pas la vie".

Misha 16/06/2017 10:26

Dans les prophéties bibliques, il est clairement annoncé un regain du don de prophétie dans les derniers jours, comme le prophète Joël, y fait allusion. Ellen White en est un exemple éminent en milieu adventiste. Mais, dans les prophéties bibliques, il est également parlé des faux prophètes, ceux qui prédisent le mensonge, tout en se disant inspiré par l'Esprit. Donc faites attention à ce que vous écoutez, examinez toutes choses, mais retenez seulement ce qui est bon, c'est-à-dire ce qui est conforme à l'enseignement de toute la Bible.

Misha 14/06/2017 14:03

Et j'ajoute que, dans toute la Bible, le "séjour des morts" est toujours situé SOUS la terre, jamais sur la terre, encore moins au Ciel ! Dieu n'est pas un menteur, comme vous dites !!!

Misha 14/06/2017 13:55

Bonjour, je suis sincèrement étonné de tant d'aveuglement de votre part devant tant de preuves bibliques accumulées par mes soins et par les soins de ceux qui m'ont enseigné. Vous dites-vous protestante ? Dans ce cas, l'autorité de la Bible devrait être plus importante pour vous que le témoignage, forcément plus subjectif et faillible, d'individus ayant fait des "Near Death Experiences".
Pour ma part, je ne connais pas de témoignages de personnes chrétiennes étant VRAIMENT mortes et étant ressucitées et qui disent avoir vu le paradis après la mort, ni dans la Bible, ni dans la réalité. Pouvez-vous citer un exemple de personnes VRAIMENT mortes, depuis plusieurs jours, comme Lazare (le frère de Marthe et Marie, pas celui de la parabole), qui ont ressuscité, en chair et en os et pas seulement en "esprit", et qui ont témoigné avoir vu le paradis immédiatement après leur mort ? Si oui alors écoutons leur témoignage, mais notons qu'il contredit tout l'enseignement de la Bible sur l'unité indivisble de l'être humain et sur sa différence essentielle d'avec le Créateur. Si non, ce n'est rien d'autre que du spiritisme.
Par ailleurs, il est possible que votre conception d'une parabole soit confuse, suite à un mauvais enseignement biblique. C'est très fréquent dans les milieux évangéliques où la formation biblique n'est pas toujours très fiable. Consultez un pasteur expérimenté à ce sujet pour plus d'éclaircissements sur ce qu'est au juste une parabole. Eventuellement, faites appel à un pasteur d'une autre dénomination que la vôtre, pour plus d'objectivité et pour comparer les différentes approches. Ainsi vous serez en mesure de vous faire une idée plus juste et plus mesurée.
Pour votre information, sachez que certains missionnaires adventistes du septième jour ont, tès rarement il est vrai, ressucité des personnes qui étaient réellement mortes, depuis plusieurs heures. Ces personnes n'ont gardé aucun souvenir de leur période d'inconscience.
En tout cas, un SEUL texte, en l'occurence la parabole du riche et du pauvre Lazare, ne peut jamais suffire à fonder toute une doctrine. Par conséquent, la parabole du riche et du pauvre Lazare, quelle que soit l'INTERPRETATION qu'on lui en donne, ne suffit pas à elle seule à fonder la doctrine de l'immortalité naturelle de l'âme, qui, historiquement, remonte à Platon, à la grèce antique, et, avant cela, à la religion polythéiste de Babylone. Rien à voir avec le judéo-christianisme monothéiste, donc, comme je le démontre de façon irréfutable, tout au long de cette série d'articles.
Vous avez donc besoin de l'éclairage apporté par le mouvement adventiste pour réformer votre foi dans une direction authentiquement prostestante et surtout biblique. Je vous conseille de lire les visions qu'Ellen White, une femme américaine d'autrefois, a eue du Ciel et du paradis : c'est autrement plus édifiant que ces témoignage de gens près de la mort, mais qui ne sont pas morts réellement. Du reste, Ellen White n'a pas eu besoin de mourir pour voir le paradis : elle a reçu ces visions de son vivant et même souvent en étant éveillée. De même, il n'est pas nécessaire de passer par la mort pour pouvoir être admis au Ciel : c'est que le retour de Jésus en gloire avec tous ses anges et à la vue de toute la Terre va démontrer bientôt ! Etes-vous prête ??? Sinon relisez 1 Thessaloniciens 4:16-17, et le contexte, et les passages parallèles. Cela devrait suffire à vous montrer qu'il n'y a AUCUN LIEN entre la mort et le paradis de Dieu, bien au contraire !
Alors vive la résurrection invoquée par l'apôtre Paul et à bas les mensonges du serpent de l'Eden ! "Vous ne mourrez pas du tout", qu'il disait (Genèse 3:5), tu parles !! Sale menteur oui !!! Mais il sera bientôt mis à l'isolement pendant mille ans sur une Terre dévastée et déserte (Jérémie 4:23 et suivants) avant d'être désintégré (Ezéchiel 28:18). Hourra ! Alors, par pitié, cessez de croire en ses mensonges sur la vie après la mort.
Si nous étions vraiment immortels, il y a longtemps que nous nous serions tous suicidés pour en profiter plus vite !!! Je rigole bien sûr, quoique…
Bien fraternellement !